Sciences

ISS : l'arrimage de la capsule Dragon en time-lapse

VidéoClassé sous :Espace , SpaceX , ISS

-

Voici le rendez-vous d'une capsule de fret Dragon, de SpaceX, avec l'ISS. Accélérée, la scène a duré en fait 1 h 30. Après avoir rattrapé la Station spatiale, le vaisseau se stabilise à proximité, sur la même orbite, à environ 400 km du sol et à 28.000 km/h, puis se rapproche doucement. Depuis l'intérieur de la Station, deux astronautes manœuvrent le bras articulé Canadarm et saisissent la capsule Dragon pour, ensuite, faire entrer en contact les deux ports d'amarrage.

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Pour la quatorzième mission de ravitaillement de la Station spatiale internationale (ISS), ce 4 avril 2018, la capsule Dragon, de l'entreprise SpaceX, apportait 2,6 tonnes de fret. Contrairement aux cargos européens ATV, ce petit vaisseau automatique ne peut s'arrimer seul sur l'ISS. Il doit d'abord la rattraper et s'installer sur la même orbite qu'elle, à très faible distance. Un fois stabilisé, il se rapproche encore de la Station.

Le reste de l'opération est manuel. Deux astronautes doivent, littéralement, l'attraper en utilisant le bras articulé Canadarm2. C'est ce que l'on voit ici, avec à la manœuvre le Japonais Norishige Kanai et l'Américain Scott Tingle. L'un commande le bras et l'autre surveille. La partie supérieure de la capsule (la pointe du cône) sera amenée sur le port d'amarrage de la Station (ce que ne montre pas cette vidéo). Après verrouillage, les trappes pourront être ouvertes de part et d'autre. Par rapport à un arrimage complètement automatique, ce procédé simplifie l'électronique à bord de la capsule mais mobilise deux personnes et la saisie de la capsule doit se faire de jour. Or, la Station parcourt un tour complet de la Terre en 1 h 30, la durée de cette manœuvre, au cours de laquelle le Soleil se sera donc couché et levé.

Des astronautes déménageurs

Une fois la capsule fixée à la Station, un long travail de déchargement commence. Les astronautes se muent en déménageurs pour transférer le contenu du cargo dans l'ISS. Ce jour-là, ils avaient 2,6 tonnes à décharger. Bien sûr, le poids est nul en impesanteur mais la masse est toujours là, et l'inertie avec elle, imposant un réel effort physique. De plus, il faut ranger tout cela aux bons endroits. Le fret comporte du ravitaillement pour l'équipage (eau, nourriture...). S'y trouvent aussi des expériences scientifiques et des équipements divers.

Quand tout cela est terminé, les astronautes doivent alors charger la capsule. Dans un vaisseau destiné à se consumer dans l'atmosphère, ils y installeront les déchets, y compris ceux des toilettes du bord. Au terme de cette mission CRS-14, la capsule Dragon est, elle, destinée à revenir au sol (en mai) et l'équipage de l'ISS y aura installé 1,6 tonne de matériel (équipements à récupérer, résultats de recherche...).

© Nasa