Cela vous intéressera aussi

La combinaison d'une lettre grecque et du nom d'une constellationconstellation (Alpha Centauri, Epsilon Orionis etc.) utilisée pour identifier les étoilesétoiles brillantes. Cette notation fut utilisée en premier par Johann Bayer en 1603. En général, l'étoile la plus brillante de la constellation porteporte la lettre Alpha, la suivante Beta et ainsi de suite. Quelques étoiles faibles ont reçu un nom composé d'une lettre de l'alphabet latin en minuscule de a à z ou en majuscule de A à Q (p Eridani, N Velorum...). Voir aussi Numéro de FlamsteedNuméro de Flamsteed.