L'étrange pyramide « ratée » de Snéfrou peut maintenant se visiter

Classé sous :archéologie , pyramide d'Égypte , pyramide rhomboïdale

Le gouvernement égyptien vient d'annoncer l'ouverture au public de la pyramide de Snéfrou, aussi appelée pyramide rhomboïdale. Située à Dahchour, au sud du Caire, cette pyramide a été construite vers 2.600 avant J.-C. et mesure 105 mètres de haut. Considérée comme l'ancêtre de la pyramide de Khéops, elle présente un défaut de conception : les 49 premiers mètres sont construits avec un angle de 54°, puis avec un angle de 43° jusqu'au sommet, les architectes ayant remarqué des fissures dans la structure. Du coup, sa hauteur a été rabaissée à 105 mètres contre les 140 mètres prévus. Malgré ce ratage, cette pyramide est l'une des mieux conservées du pays grâce à son revêtement calcaire.

Depuis samedi, les visiteurs ont accès à deux chambres funéraires via un tunnel de 79 mètres de long, ainsi qu'à une petite pyramide attenante de 18 mètres de haut, sans doute érigée en l'honneur de l'épouse du pharaon Snéfrou, Hétep-Hérès. Durant les travaux d'excavation, les archéologues ont découvert de nombreux sarcophages dont certains contiennent des momies et des masques en bon état. Des fouilles aux alentours ont également mis au jour des masques funéraires et des outils datant de 750 à 332 avant J.-C. En revanche, pas de trace du tombeau de Snéfrou lui-même ; on pense qu'il a été inhumé dans la pyramide rouge à 1.800 mètres au nord mais aucun sarcophage n'a été retrouvé jusqu'ici.

La pyramide rhomboïdale de Snéfrou est ouverte au public depuis le 13 juillet 2019. © Jorge Láscar, Flickr