Sciences

Les femmes dans la recherche : un programme de valorisation

ActualitéClassé sous :physique

Les femmes sont sous-représentées dans le monde de la recherche. Le Fonds national suisse (FNS) a décidé de s'atteler à ce problème par l'intermédiaire du programme Marie-Heim-Vögtlin. Conçu spécialement pour les femmes et fonctionnant déjà en sciences naturelles et en médecine, ce programme sera désormais étendu aux sciences humaines et sociales.

Les femmes abandonnent souvent leur carrière scientifique pour des raisons familiales ou autres. Cela se traduit, par exemple, par un taux de 8,4 % seulement de femmes professeures en 2000. Afin d'améliorer l'équilibre hommes-femmes dans la recherche, le Fonds national suisse a lancé dès 1991 le programme Marie-Heim-Vögtlin, qui vise à faciliter le retour dans la vie professionnelle de ces scientifiques qualifiées. Dès cette année, suite aux expériences positives qui ont été faites dans les sciences naturelles et de l'ingénieur ainsi qu'en médecine, ce programme sera élargi aux doctorantes en sciences humaines et sociales.

Les subsides financeront une période de transition à durée limitée. Elles permettront de mener un travail de recherche fondamentale et favoriseront l'intégration des bénéficiaires dans un institut universitaire suisse. La mise au concours de ce programme doté de 2,6 millions a eu lieu début 2003.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi