Sciences

Un texte biblique vieux de 1600 ans accessible sur le Web

ActualitéClassé sous :Homme , Codex sinaiticus , monastère Sainte-Catherine

-

Le Codex sinaiticus, un manuscrit écrit en grec au quatrième siècle, comprenant notamment la copie la plus ancienne du Nouveau testament, a été en partie numérisé et rendu disponible sur un site Web. Certains textes sont déjà traduits en anglais.

Une page vue en éclairage rasant. Moins lisible mais plus émouvant...

Découvert au dix-neuvième siècle par un chercheur allemand, ce manuscrit, daté du quatrième siècle (probablement en son milieu), était conservé dans le monastère Sainte-Catherine, sur le mont Sinaï. C'est un codex, puisqu'il s'agit d'un recueil de feuilles manuscrites assemblées sous la forme d'un livre et le lieu de sa découverte lui a valu son nom de Codex sinaiticus.

Il comprend une version intégrale du Nouveau testament, considérée comme la plus ancienne copie. Elle est écrite en koinè, c'est-à-dire une forme de grec ancien, normalisé pour en faire une langue commune à différentes régions, de Grèce et d'ailleurs. Le livre inclut également l'Ancien testament dans sa version dite Septante.

Ce document de 347 pages a connu après sa découverte une histoire mouvementée qui l'a dispersé en plusieurs parties. Le Codex sinaiticus est aujourd'hui réparti entre quatre institutions, le monastère Sainte-Catherine, la British Library, la bibliothèque de l'université de Leipzig (Allemagne) et la bibliothèque nationale de Russie, à Saint-Pétersbourg.


Chaque page est présentée sous la forme d'une photographie, sur laquelle on peut zoomer. A droite, une transcription restitue le texte en grec et, pour les quelques textes déjà traduits, en anglais. (Cliquez pour agrandir.)

Unifié par le numérique

Plutôt que de tenter de rassembler physiquement les morceaux, c'est la numérisation qui permet aujourd'hui la réunification du document et, du même coup, rend son contenu disponible pour le plus grand nombre.

Chaque page a été numérisée deux fois, l'une éclairée verticalement, pour en faciliter la lecture, et l'autre sous un éclairage rasant, qui rend au papier son aspect réel. Cette longue opération est toujours en cours et seul un quart du manuscrit est actuellement en ligne sur un site dédié, qui donne également beaucoup d'informations sur le Codex sinaiticus, son contenu, son histoire, son importance...

Pour ceux qui manient mal le grec ancien, une traduction, en cours également, a été réalisée, vers l'anglais principalement mais aussi vers l'allemand et le grec moderne. Prêt pour une lecture originale sur la plage ?

Cela vous intéressera aussi