Des astronomes australiens ont écouté 10 millions d’étoiles à l’aide du Murchison Widefield Array (MWA). Ils n’ont pas capté la moindre technosignature ! © PiotrPawe, Adobe Stock
Sciences

Extraterrestres : silence radio pour 10 millions d'étoiles dans la Galaxie

ActualitéClassé sous :civilisations extraterrestres , technosignature , émissions basses fréquences

-

Depuis des siècles, les astronomes cherchent la réponse à LA question : sommes-nous seuls dans l'Univers ? Certains se sont mis en quête de technosignatures qui marqueraient l'existence de civilisations extraterrestres avancées. Mais après avoir écouté quelque 10 millions d'étoiles, ils n'ont rien entendu !

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Extraterrestres : 8 théories pour expliquer le silence  Pourquoi les extraterrestres ne se montrent-ils pas ? Plusieurs théories peuvent expliquer le silence des extraterrestres. Futura vous en présente ici 8. Rentrez dans le secret... 

Les Voiles. C'est l'une des 88 constellations de notre ciel. Une vaste constellation visible dans l'hémisphère sud. Et c'est dans cette direction que des chercheurs de l'université Curtin et de la Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation (CSIRO) ont pointé le Murchison Widefield Array (MWA), un radiotélescope basses fréquences situé en Australie. Leur objectif : exploiter la puissance de ses plus de 4.000 antennes pour capter des émissions à des fréquences similaires aux fréquences radio FM. Ce que les astronomes appellent des technosignatures, des indices de la présence d'une civilisation extraterrestre intelligente - disposant de technologies semblables aux nôtres - dans la région.

Rappelons que les chercheurs ont pu observer ce type d'émissions s'échappant de notre Terre. Des sondes de la Nasa les ont enregistrées. Elles créent même une sorte de bulle géante autour de notre Planète. Ce qui fait penser aux astronomes que si des civilisations extraterrestres émettent ce genre de signaux, nous devrions pouvoir les détecter.

« Le MWA est un instrument unique avec un champ de vision extraordinairement large qui nous permet d'observer des millions d'étoiles simultanément », explique Chenoa Tremblay, astronome, dans un communiqué du CSIRO. Dix millions d'étoiles, dans ce cas précis. « Nous avons observé le ciel pendant 17 heures, sondant 100 fois plus profondément que jamais. Mais nous n'avons trouvé aucune technosignature. Aucun signe de vie intelligente. »

Continuer à chercher

Pourtant, ne nous y trompons pas. Les chercheurs précisent que même si leur étude est la plus large jamais menée, elle ne porte que sur 10 millions d'étoiles de notre Voie lactée. C'est peu, comparé aux 100 à 400 milliards d'étoiles que compte notre Galaxie. Cela équivaut un peu à chercher un objet dans les océans de la Terre en se concentrant sur un volume de l'ordre d'une grande piscine de jardin. Rien n'est donc perdu.

Par ailleurs, rien ne dit que les civilisations extraterrestres utilisent le même type de technologies que nous. Même si c'est le cas, elles pourraient se trouver trop loin de notre Terre pour que nous puissions capter ces technosignatures. Après tout, nos propres émissions n'ont guère pu voyager pour l'instant qu'à plus de 100 années-lumière de notre Planète ! Et à une telle distance, elles pourraient bien être devenues totalement indiscernables du bruit de fond.

« Nous devons continuer à chercher », conclut Steven Tingay, chercheur à l'université Curtin. Avec le futur radiotélescope géant Square Kilometer Array (SKA) qui devrait être capable de détecter des signaux radio de type terrestre provenant de systèmes planétaires relativement proches, notamment. Cinquante fois plus sensible que le MWA, celui-ci devrait permettre d'étudier des milliards de systèmes stellaires à la recherche de technosignatures.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !