Sciences

Mars Express : déploiement du radar MARSIS encore stoppé

ActualitéClassé sous :Astronautique , Mars Express , radar marsis

La sonde européenne Mars Express était en train de déployer son radar MARSIS (pour Mars Advanced Radar for Subsurface and Ionosphere Sounding instrument) depuis le 2 mai. Mais la première antenne ne serait pas vérouillée, bloquant ainsi la suite des opérations, selon l'Agence Spatiale Européenne (ESA).

Mars Express : déploiement du radar MARSIS encore stoppé

Le radar Marsis, instrument clé de la sonde européenne Mars Express, est capable de sonder sur plusieurs kilomètres le sous-sol de la planète rouge à la recherche de nappes d'eau liquide que certains scientifiques soupçonnent depuis plusieurs années. D'autres part, le radar Marsis servira aussi à des observations de l'atmosphère martienne. Son déploiement avait été retardé en raison des doutes qui planaient quant à la sûreté de la manœuvre sur la stabilité de la sonde. Les grandes antennes qui constituent le radar auraient en effet, selon des simulations effectuées sur ordinateur, pu déstabiliser la sonde en rebondissant dans le vide après qu'elles aient été dépliées.

Les trois segments qui constituent le radar MARSIS auraient dû être déployés en avril 2004, vers la fin de la phase de mise en service des instruments de Mars Express. Mais c'est après les simulations conduites par une équipe américaine travaillant à la conception de la future sonde Mars Reconnaissance Orbiteur (MRO), qui sera équipée d'un instrument semblable, que le déploiement avait été provisoirement annulé et reporté à une date ultérieure.

Un problème sur la première antenne

La première de ces antennes s'est bien déployée en totalité la semaine dernière mais un de ses 13 éléments semble ne pas s'être verrouillé correctement, a expliqué lundi l'ESA.

De fait, l'Agence spatiale européenne a décidé de reporter le déploiement de la seconde antenne "en attendant la fin de l'enquête sur l'anomalie enregistrée pendant celui de la première".

Caractéristiques des antennes

Les trois segments du radar, tels de grandes perches, sont composés de deux cylindres creux de 20 mètres de long et de 2,5 centimètres de diamètre, et d'un mât de 7 mètres de long.

Le déploiement devait être réalisé en trois étapes entre le 2 et le 12 Mai : chaque segment du radar déployé l'un après l'autre avec des vérifications effectuées après chaque déploiement pour s'assurer de la bonne stabilité de la sonde. L'agence européenne fait savoir que la durée et la succession des trois étapes est variable et ne peut donc être prévue à l'avance. Quoi qu'il en soit, si le radar se déploie correctement, il faudra attendre trois semaines avant que sa moisson scientifique ne commence.

Si l'opération réussit comme prévu, MARSIS tentera de percer les secrets de la subsurface de Mars au moins jusqu'au 30 novembre 2005, date nominale de fin de l'exploitation de Mars Express, à moins que la mission ne soit prolongée.

Cela vous intéressera aussi