Sciences

Les experts du passé : dans l’Orne, des taches intriguent les archéologues

ActualitéClassé sous :archéologie , homme préhistorique , archéologue

Par Jonathan Sare, Futura

-

[EN VIDÉO] Les experts du passé : dans l’Orne, des taches intriguent les archéologues  Lors de fouilles dans l’Orne, plus précisément dans la commune de Ri, des archéologues découvrent d'étranges taches circulaires. Sont-elles les vestiges d’une ancienne activité humaine ? Les archéologues de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) nous répondent dans ce nouvel épisode des experts du passé. 

Lors de fouilles dans l’Orne, plus précisément dans la commune de Ri, des archéologues découvrent d'étranges taches circulaires. Sont-elles les vestiges d’une ancienne activité humaine ? Les archéologues de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) nous répondent dans ce nouvel épisode des experts du passé.

Ces taches de couleurs sont en fait des trous verticaux creusés dans le sol et menant à de petites galeries. Ce réseau souterrain, invisible à l’œil nu, est donc le fruit de la main humaine. Devant les indices laissés sur place, les archéologues établissent rapidement que ce lieu était voué à l’exploitation du sous-sol, à l'époque néolithique.

À l’intérieur des puits, on découvre de nombreux éclats de silex, sans doute la ressource tant convoitée à l’époque. Il y a plus de 6.000 ans, cette roche permettait la fabrication de divers outils indispensables au quotidien, comme l’illustrent les nombreux vestiges mis au jour sur le site.

© Docland Yard - Gedeon Programmes - Universciences - Inrap

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !