Alors que plus de 600.000 personnes souffrent de bégaiement en France, quelle est la place de l’orthophonie dans sa prise en charge ? Donne-t-elle de bons résultats ? Quelles sont les chances de ne plus bégayer à l’âge adulte ?
Cela vous intéressera aussi

Répétitions de syllabes, blocages, prolongations de sons, voire mouvementsmouvements involontaires, le bégaiement est décrit comme une suite d'accidentsaccidents d'élocution, le plus souvent en relation avec une augmentation de tension, qui altère la fluidité de la parole.

Généralement, la prise en charge repose sur des séances d'orthophonie. Les séances peuvent être individuelles ou bien réalisées en groupe. Pour obtenir davantage d'efficacité, le rôle des parents pour les plus petits est essentiel.

Dépistage du bégaiement chez le tout-petit

En réalité, le résultat dépend avant tout de la précocité du dépistagedépistage. Dépisté à l'âge de 5 ans, orienté vers une prise en charge orthophonique professionnelle, un enfant bègue a pratiquement 100 % de chances d'être totalement guéri du bégaiement une fois adulte. En revanche, les risques de voir son bégaiement persister toute sa vie s'élèvent à 25 % s'il n'est pas pris en charge...

Source : association Paroles et bégaiement.