L'explication rapide de la sensation de « déjà vu »

Classé sous :cerveau , mémoire , Déjà vu

En rentrant dans cette pièce, vous étiez persuadé d'être déjà venu. Vous aviez une sensation de « déjà vu ». Pourtant, il n'en était rien. Ce mirage créé par le cerveau humain est courant. Pour les scientifiques, il proviendrait d'un phénomène mémoriel. Peut-être d'une simple erreur de classement. « Quand une nouvelle mémoire à court terme est accidentellement stockée dans la mémoire à long terme, on a l'impression que cela est déjà arrivé parce que notre cerveau nous dit qu'il s'agit d'une vieille mémoire », explique le médecin Karan Raj. Mais ce n'est qu'une théorie.

Dans une étude récente, des chercheurs se sont penchés sur une corrélation entre le sentiment de « déjà vu » et celui de prémonition, c'est-à-dire que, dans une situation de « déjà vu », les participants pensaient prédire correctement la suite... Et se trompaient. Cette impression n'est qu'illusoire, les auteurs parlant de « biais métacognitif ». Plus intéressant encore, les volontaires persistaient dans cette illusion. L'entretenaient. Les chercheurs supposent que, lorsque la sensation de « déjà vu » continue, donc que les événements suivants demeurent familiers, « la familiarité est interprétée comme une indication que la personne a prédit avec succès ce qui allait suivre ». 

Surtout, cette observation nourrit une autre théorie : « l'idée que la mémoire est elle-même un processus orienté vers l'avenir ». Elle serait un moyen -- pour le moins imprécis -- de prévoir le futur en se basant sur le passé.

Plusieurs théories expliquent la sensation de « déjà vu ». © conceptualmotion, Adobe Stock