Santé

Essais de cellules souches sur des malades atteints de maladies incurables

ActualitéClassé sous :vie , cellule souche , Sclérose Latérale Amyotrophique

Le scientifique responsable du clonage de la brebis Dolly, le professeur Ian Wilmut, a demandé que le traitement reposant sur les cellules souches soit accessible aux personnes atteintes d'une maladie mortelle.

Ian Wilmut

Le professeur Wilmut a déclaré aux journalistes britanniques du Scotsman que le traitement, pour lequel des essais complets sont encore attendus, pourrait sauver des vies et accélérer les progrès de la recherche. Le scientifique, qui affirme connaître des patients disposés à participer à de tels essais, a déclaré: "Si nous attendons que tout ait été testé et analysé sur des animaux, cela empêchera à certaines personnes de bénéficier d'un traitement".

"Si l'on élabore un traitement susceptible d'être bénéfique pour les patients atteints de sclérose latérale amyotrophique, par exemple, il est raisonnable de pouvoir permettre aux personnes en phase finale de cette maladie de se porter volontaires", a-t-il ajouté. "On pourrait penser que l'on s'en sert comme de cobayes, mais parfois, les gens atteints d'une maladie mortelle se portent volontaires pour faire l'objet d'essais si cela peut permettre de faire progresser le traitement médical d'autrui".

Les cellules souches sont capables de se développer indéfiniment, et elles pourraient servir à remplacer des tissus défectueux dans le cas de patients atteints de maladies telles que Parkinson, le diabète et les traumatismes médullaires.

Le professeur Wilmut a été nommé premier directeur du nouveau centre de médecine régénérative de l'université d'Edinburgh en décembre.

Cela vous intéressera aussi