Santé

Tefina, le nom du futur viagra féminin ?

ActualitéClassé sous :médecine , Tefina , viagra féminin

Actuellement en phase de tests cliniques, un gel à inhaler appelé Tefina est censé augmenter le plaisir sexuel pour les femmes n'atteignant pas ou peu l'orgasme. D'autres avant lui ont eu cette prétention mais ont échoué. Deviendra-t-il le viagra féminin ?

Certaines femmes manquent d'excitation sexuelle et ne ressentent pas toujours de plaisir. Si cela s'explique le plus souvent par des facteurs psychologiques que physiologiques, le Tefina pourrait compenser le problème. Parfois, le partenaire sexuel peut aussi être la cause du problème... © Yuri Arcurs, shutterstock.com

Les femmes qui ont une faible libido ou sont en mal d'orgasme pourraient bientôt voir leur vie sexuelle changer grâce à un nouveau médicament appelé Tefina, surnommé le « viagra féminin ».

C'est du moins ce que promet le laboratoire canadien Trimel Pharmaceuticals qui a développé ce nouveau traitement à base de testostérone, prenant la forme d'un gel à inhaler par le nez 2 heures avant les rapports sexuels. Les effets de ce médicament, qui accroît la libido et augmente l'afflux sanguin vers les organes sexuels, peuvent durer jusqu'à 6 heures, selon un article du Daily Mail britannique, daté du 6 novembre.

« Nous avons précédemment montré que pour les femmes à faible libido, la testostérone augmente non seulement leur désir sexuel et leur excitation, mais les aide aussi à atteindre l'orgasme », a confié la chercheuse Susan Davis (Monash University d'Australie) au site Medical Daily.

Chez les hommes, le viagra a pour objectif de leur permettre de retrouver une érection plus vigoureuse afin d'entreprendre des rapports sexuels. Chez la femme, le Tefina stimule le désir et facilite l'orgasme, car il agit comme un aphrodisiaque. © SElefant, Wikipédia, cc by sa 3.0

Le Tefina, pour redonner le plaisir aux femmes

Une étude sur ce médicament a été annoncée la semaine dernière, les chercheurs sont actuellement dans une deuxième phase de tests, en Australie. Des tests cliniques sont par ailleurs en cours aux États-Unis et au Canada. 

Selon Medical Daily, le professeur Davis a aussi expliqué que le Tefina serait « surtout utile aux patientes pour lesquelles le sexe est devenu une corvée plutôt qu'une source de plaisir ».

Un spécialiste de la fécondité, Ric Gordon, a par ailleurs expliqué au site néo-zélandais One News, la semaine dernière, que ce nouveau médicament serait une aubaine pour l'industrie pharmaceutique, mais qu'il élude les véritables facteurs de la baisse de libido. Et d'ajouter : « Pour les hommes, le sexe est une manière de se déstresser, alors que les femmes ont besoin d'être déstressées pour faire l'amour, c'est donc très complexe à gérer émotionnellement ».

Cela vous intéressera aussi