A peine plus de la moitié des femmes de 50 à 74 ans, qui ont droit à un dépistage gratuit du cancer du sein, en ont profité en 2008. Si elles étaient 70%, les décès dus à ce cancer reculeraient de 25%.
Cela vous intéressera aussi

« La participation au dépistagedépistage organisé du cancer du seincancer du sein continue sa progression en France », précise l'Institut de Veille sanitaire (INVSINVS). En 2008, près de 2,3 millions de femmes ont participé à ce programme en France, soit 52,5% de la population cible (entre 80 et 74 ans), contre 50,8% en 2007. Mais ce taux reste encore éloigné de la référence européenne, établie à 70%.

Si 7 femmes sur 10 participaient au dépistage organisé du cancer du sein, les experts estiment que la mortalité associée à cette maladie diminuerait en effet de 25%. Or en France, seul le département de la Haute-Vienne a dépassé ce seuil.

De curieuses disparités régionales

La participation au dépistage organisé est en effet très inégale selon les départements. Dans six d'entre eux, (Cher, Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Morbihan, Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques), le taux est compris entre 65 et 70%. En revanche, il est particulièrement faible à Paris (27,1%). L'Institut de Veille sanitaire relève également que la progression entre 2007 et 2008 a « marqué le pas, malgré l'introduction de la mammographiemammographie numérique dans le programme ».

Rappelons que ce programme permet aux femmes de 50 à 74 ans de bénéficier tous les deux ans d'un examen clinique des seins et d'une mammographie de dépistage prise en charge à 100% par l'Assurance-maladie. Pour en savoir davantage, consultez le site Ameli.