C’est énervant non ? © kaymotec, Fotolia

Santé

Craquements de doigts : le mystère enfin résolu ?

ActualitéClassé sous :médecine , craquement , doigt

Des chercheurs s'appuient sur une modélisation mathématique pour conclure que le bruit caractéristique des craquements de doigts est dû à l'éclatement de microbulles. Depuis des décennies, les avis divergent entre ceux qui pensent que le bruit vient de l'apparition de bulles et ceux qui affirment qu'il provient de leur disparition.

Tout le monde ne peut pas faire craquer ses doigts, toutes les articulations ne craquent pas et en général il n'est pas possible de faire recraquer une articulation dans les 20 minutes qui suivent un craquement. Mais l'origine de ce bruit, parfois agaçant, fait débat dans la communauté scientifique. D'après deux chercheurs, l'un de Stanford et l'autre de l'École polytechnique, qui publient un nouvel article sur ce sujet dans Scientific reports, ces bruits sont dus à l'éclatement de bulles microscopiques dans le fluide présent au niveau des articulations, le liquide synovial.

Les scientifiques ont utilisé un modèle mathématique avec une représentation géométrique de l'articulation pour simuler les phénomènes qui ont lieu lors du craquement. Cette modélisation semble indiquer que l'éclatement d'une seule bulle peut suffire à produire un bruit, comme l'a expliqué un des deux auteurs à l'AFP.

Disparition ou apparition de bulles dans le fluide articulaire

Cette théorie sur l'origine du bruit du craquement des doigts avait déjà été proposée il y a une cinquantaine d'années, en 1971. Mais en 2015 un article paru dans PLOS One avait montré grâce à des IRM qu'il restait toujours des bulles dans le liquide synovial après le craquement. L'étude suggérait plutôt que c'était l'apparition d'une bulle, d'une cavité, qui était à l'origine du craquement. Le débat n'est peut-être pas totalement clos...

Enfin, contrairement à certaines idées préconçues, ces craquements sont sans danger et ne favorisent pas l'arthrose. Un médecin américain en a même apporté une preuve en faisant craquer une main et pas l'autre pendant 60 ans. En 2009, il a reçu un IgNobel pour sa démonstration.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Un doigt bionique qui redonne le sens du toucher !  En Suisse, des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont développé un doigt bionique capable de communiquer au cerveau de son propriétaire la sensation du toucher. Une capacité que les prothèses classiques, même bioniques, n’incorporent normalement pas. L’EPFL nous en parle plus en détail durant cette courte vidéo.