Santé

Confiserie : attention aux colorants !

ActualitéClassé sous :médecine , bonbon , colorant

-

Les industriels du bonbon respectent mal les normes en vigueur sur les colorants artificiels. Beaucoup ne les indiquent pas tous sur l'étiquette et certains mentionnent des produits inexistants.

Appétissants... Mais l'étiquette mérite un détour. © Claire Cordier / Fotolia

Plus de quatre fabricants européens de confiserie sur dix (42%) ne respectent pas la législation en matière de colorants. Les deux tiers des cas de non-conformité relevés par la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) sont liées à l'étiquetage.

L'Agence européenne de la Sécurité des Aliments réévalue actuellement les colorants autorisés dans l'Union européenne (UE). De nouvelles dispositions d'étiquetage seront très prochainement adoptées, et la DGCCRF enquête dans ce contexte.

Etiquetage hésitant

« Le taux de non-conformité de 42% montre que les fabricants de confiserie, français ou étrangers, ne maîtrisent pas parfaitement l'emploi des colorants artificiels », souligne la DGCCRF. Cette dernière précise que la majorité des problèmes observés sont liés soit « à l'absence sur l'étiquetage de certains colorants, [soit] au contraire à l'absence dans le produit analysé de colorants mentionnés sur l'étiquetage ».

Ces résultats alarmants appellent à une refonte en profondeur de la législation en vigueur. Rappelons enfin que les seuls colorants autorisés dans l'UE sont les suivants : E 102, E 104, E110, E 122, E124, E129, E131, E 132, E133, E 142, E 151 et E 155. A bon entendeur....

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi