Santé

En bref : SmartStop, un patch antitabac électronique et programmable

ActualitéClassé sous :médecine , hygiène de vie , Chrono Therapeutics

Dans l'arsenal disponible pour arrêter de fumer, la firme Chrono Therapeutics veut ajouter une nouvelle arme. Elle se nomme SmartStop et c'est une sorte de patch électronique intelligent permettant, entre autres, de contrôler la dose de nicotine délivrée. Le concept sera-t-il validé par les autorités sanitaires des États-Unis ?

Le patch électronique SmartStop peut se porter comme un bracelet ou comme un timbre adhésif, à même la peau. © Chrono Therapeutics

Alors que les substituts à la nicotine sous forme de patchs diffusent en continu la substance dont raffolent les fumeurs, un nouvel appareil appelé SmartStop anticipe la sensation de manque et diffuse la nicotine avant que le besoin de fumer ne se fasse sentir. Pour ce faire, il délivre des doses de nicotine à travers la peau grâce à des cartouches jetables. Cet appareil, développé par Chrono Therapeutics, se connecte aux smartphones et aux tablettes en Bluetooth et personnalise les doses en fonction du profil de l'utilisateur et des données initialement renseignées par l'ex-fumeur.

Contrairement aux patchs jetables traditionnels, les utilisateurs de SmartStop peuvent ajuster leur dosage à la main. L'appareil est aussi capable d'adapter les doses en fonction de la personne et d'aider à la sevrer progressivement. En toutes situations, l'appareil envoie des messages d'encouragement au détenteur du smartphone et permet aussi de sympathiser avec d'autres abstinents de la cigarette par le biais de communautés et de forums en ligne.

Début juin, Chrono Therapeutics a réussi à lever 32 millions de dollars de fonds auprès de grands acteurs du secteur médical états-unien. La firme explique avoir déjà développé plusieurs brevets pour commercialiser cet appareil aux États-Unis et en Europe. L'autorité sanitaire de ce pays (la FDA) serait en train de considérer une possible mise sur le marché. À sa sortie, SmartStop pourrait coûter environ le même prix que les produits nicotiniques actuellement proposés sans ordonnance aux États-Unis.

Cela vous intéressera aussi