Dans la cigarette, la nicotine est l'un des constituants majeurs à l'origine de la dépendance du tabac et des dommages causés aux tissus cardiovasculaires.
Cela vous intéressera aussi

Cependant, une soixantaine d'autres constituants chimiques de la cigarette sont responsables du déclenchement des dommages cellulaires à l'origine du cancer.

S'il y a une décennie, les chercheurs ont découvert que la nicotinenicotine semblait figurer parmi les substances capables de bloquer le "suicide" des cellules, une équipe du National CancerCancer Institute (NCI) vient de dépister l'Akt, l'enzymeenzyme associée à ce mécanisme.

En effet, la nicotine active l'Akt dès les premières minutes d'inhalationinhalation de la fumée et empêche ainsi des cellules endommagées qui deviennent cancéreuses de se "suicider" normalement.

Ainsi la nicotine ne peut pas être qualifiée de carcinogènecarcinogène mais possède néanmoins un "effet démissionnaire" important, selon les résultats des recherches du NCI publiés dans le dernier numéro du Journal of Clinical Investigation.