Pour la première fois, une étude s’intéresse sur le long terme à l’association entre les nourrissons qui partagent la chambre parentale et trois parties du comportement de l’enfant : le sommeil, les troubles du comportement et le comportement prosocial. © PublicDomainPictures, Pixabay, CC0 Creative Commons

Santé

Bébé doit-il dormir dans la chambre des parents ?

ActualitéClassé sous :Bébé , Sommeil , parents

Beaucoup de jeunes parents se posent la question. Pour l'intimité du couple, ce n'est peut-être pas à souhaiter. Mais il semblerait que le fait de partager un temps la chambre de son bébé n'ait aucun effet néfaste sur son développement. Il pourrait même apparaître quelques bénéfices.

Certains professionnels recommandent aux parents de dormir dans la même chambre que leur bébé au cours des six premiers mois de sa vie. Objectif, réduire le risque de mort subite du nourrisson. Pourtant les parents qui suivent cette recommandation sont rares. Car ils craignent de rendre bébé trop dépendant et de générer chez lui des troubles du sommeil et du développement.

Pour enquêter sur cette question, les chercheurs de l'Université Radboud (Pays-Bas) et des chercheurs de l'université du Maryland (États-Unis) ont suivi 193 nourrissons. Chaque jour pendant six mois, ils ont noté les temps de sommeil des bébés. Et lorsqu'ils ont atteint un âge compris entre six et huit ans, parents et enseignants ont été sollicités afin de répondre à des questions portant sur leur comportement.

À en croire cette dernière étude portant sur le sujet, bébé ne devrait pas gagner sa propre chambre avant de fêter ses six mois. © ErikaWittlieb, Pixabay, CC0 Creative Commons

Des conséquences positives sur le développement de l’enfant

Les chercheurs ont aussi observé les enfants pendant qu'ils leur assignaient des tâches pour évaluer leurs troubles du sommeil - comme les difficultés d'endormissement ou les réveils nocturnes répétés - mais aussi les troubles du comportement, comme l'anxiété ou la violence, et les comportements prosociaux, comme le fait d'aider les autres. Les résultats ont montré que le partage de la chambre parentale en début de vie n'est pas lié à des troubles du sommeil entre l'âge de six et huit ans. 

L'étude a même montré que le fait de dormir avec les parents est associé à des effets positifs chez les enfants, comme une meilleure qualité de sommeil et un comportement plus tourné vers les autres. Mais « de plus amples travaux seront nécessaires avant de tirer des conclusions définitives », estiment tout de même les chercheurs.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Une vidéo pour tester le sentiment de sympathie des bébés  Dans cette vidéo, dont le but est de tester le sentiment de sympathie des bébés, deux formes géométriques évoluent sur un écran. La balle bleue représente l’agresseur et frappe le carré jaune à plusieurs reprises.