Planète

La forêt amazonienne se consume à un rythme sans précédent

VidéoClassé sous :amazonie , incendies de forêt , culture sur brûlis

Les incendies en Amazonie brésilienne sont en hausse de 34% par rapport à l'an dernier. Ils sont provoqués par la sécheresse et la déforestation et ont des conséquences dramatiques.

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

L'an dernier, les images de l'Amazonie en proie aux flammes avaient choqué le monde entier. Cette année, la situation s'annonce encore pire : au cours des 12 derniers mois, la déforestation a atteint 9.205 km2, soit 34,5% de plus qu'en 2019. Les incendies sont favorisés par la sécheresse, mais aussi par la déforestation. La forêt est d'abord défrichée avant que les souches ne soient brûlées afin d'y cultiver du soja ou d'élever des animaux. Dans de nombreux cas, ce défrichement par le feu sert à légaliser a posteriori des accaparements illégaux de terre. Cette pratique est implicitement encouragée par le président Jair Bolsonaro qui a détricoté les normes environnementales et la protection de l'Amazonie.

D'autres régions d'Amazonie sont en feu, comme le Pantanal à la frontière avec la Bolivie ou le delta du fleuve Paraná. Cette destruction représente une perte majeure de biodiversité et relâche une énorme quantité de CO2 dans l'atmosphère, ce qui contribue au réchauffement climatique. A l'échelle de la planète, les feux de forêt représentent environ 20% des émissions globales de CO2