Planète

La chasse furtive de l'hippocampe

VidéoClassé sous :zoologie , hippocampe , prise de nourriture

Cet hippocampe nain, le poisson le plus lent du monde, s'approche d'un copépode sans se faire repérer. Pour ce faire, il dispose d'un museau dont l'extrémité supérieure génère peu de turbulences. © Brad Gemmell

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Les hippocampes nains Hippocampus zosterae sont officiellement les poissons les plus lents du monde (vitesse maximale de 152 cm/h). Pourtant, ils arrivent à capturer par la ruse des proies pouvant nager bien plus rapidement qu'eux, comme des copépodes (vitesse de fuite jusqu'à 500 longueurs de corps par seconde), en s'approchant à moins d'un millimètre de leur cible.

Pour ne pas se faire repérer, ils disposent d'un outil redoutable : un museau dont l'extrémité supérieure génère peu de mouvements d'eau vers l'avant quand le poisson se déplace, par rapport au reste de la tête. L'approche est donc masquée si la proie, qui est sensible aux mouvements d'eau suspects, se trouve dans la « zone de furtivité ». Cette découverte a été réalisée par Brad Gemmell, de l'université du Texas à Austin (États-Unis), et quelques-uns de ses collaborateurs.