Cela vous intéressera aussi

Commencée en 1995, la stratégie européenne de réduction des émissionsémissions des véhicules s'est traduite en 2008 par une norme d'émission à atteindre d'ici 2015 : 130 grammes de CO2 par kilomètre parcouru.

Pour atteindre cet objectif, la France s'est notamment dotée en 2006 d'un affichage obligatoire des émissions de dioxyde de carbonedioxyde de carbone des véhicules sur les points de vente et les publicités.

Le contrôle des émissions de CO2

La mesure des émissions de CO2 a donc été incluse dans la batterie de mesures existantes quant à la consommation de carburant et aux pollutions atmosphériques des automobiles.

Cette série de mesures se fait selon un cycle de conduite normalisé, de manière à pouvoir comparer objectivement et simplement les différents types de voitures (marques, modèles, etc.). Il convient cependant de noter qu'aux États-Unis et au Japon, ce cycle normalisé est différent, ce qui explique les différences d'affichage pour un même modèle de véhicule.

En Europe, ce cycle appelé New European Driving Cycle (NEDC) dure 20 minutes sur une longueur d'environ 11 kilomètres. Il s'effectue sur route ou sur bande à rouleaux et simule des conditions de conduite urbaine (démarrage à froid, vitessesvitesses limitées à 50 km/h, alternance d'accélérations et de décélérations) et extra-urbaine (paliés de vitesse à 70 et 120 km/h). Au cours de ce cycle de conduite, les émissions de CO2 sont mesurées à la sortie du pot d’échappement.

La consommation de carburant suivant le mode de conduite (urbaine, extra-urbaine et mixte) est aussi mesurée, ainsi que les émissions de polluants atmosphériques : oxydes d'azoteazote (NOxNOx), monoxyde de carbonemonoxyde de carbone (CO), hydrocarbureshydrocarbures imbrûlés, particules. Ces émissions doivent respecter les normes Euro.