Dallol se situe en Éthiopie (latitudelatitude 14°14' N, longitudelongitude 40°18' E). Au cours des temps géologiques, cette région a été alternativement noyée car en communication avec la mer Rouge et asséchée lors de la fermeture et de son isolement, ce qui explique son altitude négative d'environ - 160 m.

Le « château de sel » et ses étranges cheminées de fées. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Le « château de sel » et ses étranges cheminées de fées. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

De nombreux niveaux de sels se sont déposés en couches successives (épaisseur totale de 1 à 2 km), érodées ensuite en cheminéescheminées de fées. Ces roches, issues de l'évaporation de l'eau de mer, sont appelées évaporites, telles que le sel gemme (halite = NaCl), la sylvine (KCl), le gypsegypse (CaSO4, 2H2O).

La croûte du lac salé se craquelle en formes polygonales. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

La croûte du lac salé se craquelle en formes polygonales. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Dallol, un volcan alien

De nombreux niveaux de sels se sont déposés en couches successives, érodées ensuite en cheminées de fées.

L'estuaire d'un petit cours d'eau dans le lac salé. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

L'estuaire d'un petit cours d'eau dans le lac salé. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Exploitation du sel de Dallol

À la « mine de sel », la croûte de sel du lac est débitée en plaquettes, transportées ensuite par des caravanes de dromadaires. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

À la « mine de sel », la croûte de sel du lac est débitée en plaquettes, transportées ensuite par des caravanes de dromadaires. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Jacques-Marie Bardintzeff rencontre un chamelier afar. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Jacques-Marie Bardintzeff rencontre un chamelier afar. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Des eaux géothermales acides et de petits geysers

Un site vraiment étonnant est perché au milieu du lac salé. Son altitude reste néanmoins négative (- 48 m). Des vasques d'eaux géothermales acidesacides présentent tous les tons de vert, du jade à l'émeraude. Le soufresoufre et le sel forment des terrassesterrasses. De petits geysersgeysers jaillissent.

Vue aérienne du site de Dallol. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Vue aérienne du site de Dallol. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Une exploration détaillée a été effectuée dans le cadre de l'émissionémission télévisée Ushuaïa Nature, en décembre 2004 (l'émission fut diffusée sur TF1 le 28 décembre 2005).

Le site géothermal de Dallol. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Le site géothermal de Dallol. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Concrétions et terrasses à Dallol. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Concrétions et terrasses à Dallol. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Concrétions et terrasses à Dallol. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Concrétions et terrasses à Dallol. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Concrétions et terrasses à Dallol. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Concrétions et terrasses à Dallol. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Dépôts de soufre à Dallol. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Dépôts de soufre à Dallol. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Un petit geyser a édifié une vasque minérale (température de l'eau = 25 degrés, pH = 0,59). © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Un petit geyser a édifié une vasque minérale (température de l'eau = 25 degrés, pH = 0,59). © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Les dépôts salins miment parfois des coquilles d'œufs. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Les dépôts salins miment parfois des coquilles d'œufs. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Nicolas Hulot et Jacques-Marie Bardintzeff sur le site de Dallol. © J.-M. Bardintzeff avec l'aimable autorisation d'Ushuaïa Nature, reproduction et utilisation interdites

Nicolas Hulot et Jacques-Marie Bardintzeff sur le site de Dallol. © J.-M. Bardintzeff avec l'aimable autorisation d'Ushuaïa Nature, reproduction et utilisation interdites

Les températures maximales des eaux ont été mesurées à 70 degrés. Le pH, très proche de 0, témoigne d'une très forte acidité. Celle-ci résulte de l'interaction entre l'eau et des gazgaz magmatiques :

SO2 (dioxyde de soufre) + H2O (eau) -> H2SO3 puis H2SO4 (acide sulfurique)

Une éruption a eu lieu dans ce secteur en 1926

Jacques-Marie Bardintzeff enregistre la très forte acidité des eaux de Dallol. Un morceau de calcaire plongé y fait une importante effervescence (dégagement de gaz carbonique) et du papier pH vire immédiatement du jaune au rouge brique. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Jacques-Marie Bardintzeff enregistre la très forte acidité des eaux de Dallol. Un morceau de calcaire plongé y fait une importante effervescence (dégagement de gaz carbonique) et du papier pH vire immédiatement du jaune au rouge brique. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Jacques-Marie Bardintzeff et Nicolas Hulot mesurent la température et l'acidité des eaux hydrothermales. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Jacques-Marie Bardintzeff et Nicolas Hulot mesurent la température et l'acidité des eaux hydrothermales. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Retour d'une séquence de tournage sur le lac salé ; de gauche à droite : Christian Gaume (caméra Wescam), Jacques-Marie Bardintzeff et Nicolas Hulot. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites

Retour d'une séquence de tournage sur le lac salé ; de gauche à droite : Christian Gaume (caméra Wescam), Jacques-Marie Bardintzeff et Nicolas Hulot. © J.-M. Bardintzeff, reproduction et utilisation interdites