Les lézards peuvent régénérer leur queue après l'avoir perdue par autotomie. Bien souvent, l'organe abandonné est doté d'une vie propre durant plusieurs minutes, pour leurrer le prédateur. © gaikokujinkun, Flickr, CC by 2.0

Planète

Autotomie

DéfinitionClassé sous :zoologie , prédateur , comportement inné

L'autotomie caractérise la perte volontaire d'une partie non vitale du corps. Elle est majoritairement pratiquée dans le but d'échapper à un prédateur.  

Il s'agit d'un comportement inné que l'animal peut utiliser de différentes manières : soit préventivement pour créer une diversion (cas de certains calamars dotés de la bioluminescence), soit lorsqu'il est saisi (lézards, sauterelles).

Le corps des organismes pouvant pratiquer l'autotomie est spécialement adapté. Par exemple, les lézards possèdent plusieurs plans de section au niveau de leur queue. Un sphincter peut fermer l'artère caudale en différents endroits. La perte de la queue n'engendre donc pas de saignements. Un système équivalent s'observe pour les veines.

En fonction des espèces, l'organe perdu peut être régénéré. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi