Cela vous intéressera aussi

Le chimiquier Ievoli Sun a connu un naufrage dans la Manche, provoquant une marée chimique.

Le naufrage du Ievoli Sun

Le 31 octobre 2000, le chimiquier Ievoli Sun, battant pavillon italien et croisant dans la Manche, envoie un signal de détresse en plein tempêtetempête : il y a une voie d'eau et le navire prend l'eau.

Le remorqueur Abeille Flandre et un hélicoptèrehélicoptère sont dépêchés sur place. L'équipage est hélitreuillé sans encombre et, lorsque l'Abeille Flandre arrive sur place, une fuite de produits chimiques est déjà visible. Le préfet maritime déclenche le plan Polmar-mer.

Les conséquences du naufrage du Ievoli Sun

Le Ievoli Sun transporte en effet 6.000 tonnes de produits chimiques, dont 4.000 tonnes de styrène, 1.000 tonnes de Méthyléthylcétone (MEC) et 1.000 tonnes d'alcoolalcool isopropylique (IPA).

L'Abeille Flandre commence à remorquer le navire vers un abri en Normandie, mais le chimiquier sombre dans les eaux internationales.

Malgré le risque d'une pollution de l’air et des eaux par le styrène et le carburant du navire, le pire a été évité car l'épanchement de produits chimiques a été très restreint. Les cuves de l'épave ont été pompées par la suite.