Le poirier à feuilles cordées. © Maggie and her camera, Flickr CC by nc 2.0

Planète

Poirier à feuilles cordées

DéfinitionClassé sous :botanique , arbre , poirier

Le poirier à feuilles cordées est un petit arbre de 5 à 8 m de hauteur, qui se distingue des autres poiriers sauvages par ses feuilles très arrondies, dont certaines sont nettement cordées.

Appellations

Le poirier à feuilles cordées (Pirus cordata) appartient à la famille des rosacées. On le nomme également « poirier à feuilles en cœur » ou « poirasse ».

Description botanique du poirier à feuilles cordées

La silhouette de cet arbre est aérée, avec des rameaux terminaux souvent retombants. Ses branches sont habituellement épineuses et ses jeunes rameaux purpurins. Son écorce est gris brun, assez terne et peu crevassée. Ses feuilles caduques mesurent entre 2,5 et 3,5 cm, sont ovales et lancéolées, arrondies ou subcordées à la base et acuminées au sommet. En mai, ses fleurs blanches, disposées en corymbes, ont de petits pétales de 6 à 8 mm. Ses fruits, de 1 cm de longueur, sont globuleux, brillants, rougeâtres et densément garnis de lenticelles.

Origines

Cette espèce se développe dans les régions ouest de l'Europe avec, en France, une aire atlantique et subatlantique entre le Pays basque et la Bretagne.

Exigences culturales du poirier à feuilles cordées

Ce poirier apprécie la lumière et se développe donc surtout à la lisière des forêts ou dans les haies. Il prospère aussi sur des coteaux assez secs, sur des sols siliceux.

Utilisation

Cette essence ne présente aucun avantage particulier.

Auteur : Michel Caron

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

En savoir plus sur Michel Caron

Ingénieur agricole de formation il a pendant toute sa vie professionnelle, en tant que journaliste, collaboré à plusieurs hebdomadaires agricoles.

N'hésitez pas à acheter le livre : « 52 semaines au jardin »