Planète

Bourdaine

DéfinitionClassé sous :botanique , médecine , phytothérapie
En phytothérapie, la bourdaine est un puissant laxatif. © F. Le Driant/FloreAlpes.com

Également appelée aulne noir, la bourdaine est un arbuste de 3 à 5 mètres de haut, très répandu dans les régions humides. Ses branches peu nombreuses, sont très ramifiées. Elles portent des feuilles d'un vert brillant et des fleurs à cinq pétales d'un blanc jaunâtre, qui deviendront à maturité, de petites boules noires. En phytothérapie, la bourdaine peut être utilisée en cas de constipation occasionnelle.

Son écorce bourdaine est récoltée sur des rameaux jeunes. Découpée en petits fragments, elle est ensuite mise à sécher au soleil ou en séchoir, à 40°C maximum. Après cette étape, la plante doit être stockée pendant une année, l'écorce fraîche étant toxique.

La bourdaine, à utiliser avec précaution

Consommée en infusion, la plante est laxative. Elle permettrait donc de prendre en charge la constipation occasionnelle. Cependant, elle doit impérativement être indiquée par un pharmacien ou un médecin. Et ce pour une durée limitée. En effet, en cas de surdosage la bourdaine peut entraîner des vertiges, des convulsions, voire une aggravation de la constipation... Rappelons enfin que la bourdaine est contrindiquée chez la femme enceinte et les enfants.

  Source :

  • Phytothérapie, la santé par les plantes, Vidal Éditeur
  • Plantes médicinales, Gründ
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Note. La phytothérapie est utilisée en médecine traditionnelle depuis des siècles. Son efficacité et son innocuité restent toujours discutées. Et pour cause, comme l’explique l’Organisation mondiale de la Santé dans un rapport de 1998, « un nombre relativement petit d'espèces de plantes ont été étudiées pour d’éventuelles applications médicales ». Cet article s’inscrit naturellement dans cette démarche. Ajoutons que compte tenu des risques éventuels d’effets indésirables, d’interactions médicamenteuses voire de toxicité de certaines plantes, informez toujours votre médecin, si vous recourrez régulièrement à la phytothérapie.