L'éruption du Tambora est bien responsable de l’année 1816 sans été

Classé sous :Volcan , éruption volcanique , mont Tambora

En 1815, le mont Tambora a connu, en Indonésie, une éruption d’une violence sans précédent. Et depuis longtemps, les scientifiques soupçonnent qu'elle a pu être à l'origine de la fameuse « année sans été » qu'a connue l'Europe en 1816. Une année avec des températures mondiales moyennes de 0,4 à 0,7 °C inférieures à la normale et des conditions étonnamment pluvieuses. Grâce à des données historiques passées à la moulinette des plus récents modèles climatiques globaux, des chercheurs de l’université d’Édimbourg (Écosse) sont parvenus à imaginer ce que 1816 aurait été sans cette éruption.

« L'éruption du mont Tambora a joué un rôle dominant dans les conditions de froid observées -- avec une augmentation des probabilités de températures extrêmement froides jusqu'à 100 fois -- et a probablement aussi contribué aux conditions anormalement humides -- avec une augmentation des chances d'un été humide de 1,5 à 3 fois. Sans forçage volcanique, il est moins probable que l'été 1816 ait été aussi humide et il est très peu probable qu'il ait été aussi froid », raconte Andrew Schurer, chercheur à l'université d'Édimbourg.

Les chercheurs pensent enfin tenir la preuve de l’impact de l’éruption du mont Tambora (Indonésie) sur « l’année sans été » 1816. © Nasa Earth Observatory, Wikipédia, DP