Des milliers de poissons morts dans les Ardennes suite à la pollution d'une usine Nestlé

Classé sous :Pollution aquatique , poissons morts , boues d'épuration

« Sur 6 à 8 km, tout a été dévasté », témoigne sur France 3 Grand Est Michel Adam, président de la Fédération de pêche des Ardennes. Dimanche dernier à 21 heures, un débordement « ponctuel et involontaire » de boues biologiques s'est produit dans l'Aisne au niveau de la station d'épuration de l'usine Nestlé à Challerange (Ardennes), provoquant la mort de centaines de carpes, sandres et brochets. L'usine, qui fabrique du lait pour les dosettes Nescafé Dolce Gusto, a reconnu l'incident mais précise que les boues ne contiennent aucun produit chimique. C'est donc la diminution de la teneur en oxygène de l'eau qui a causé la mort des poissons.

A priori, aucun risque pour la santé, mais des analyses chimiques et bactériologiques complémentaires sont en cours. Un barrage a en outre été installé pour contenir la pollution. Le directeur de l'usine a présenté ses excuses aux riverains et aux pêcheurs et a décidé d'interrompre temporairement l'activité du site. Mais il n'exclut pas que d'autres phénomènes soient à l'origine de la mort des poissons. « Il faut savoir qu'à cet endroit, le niveau de l'Aisne est déjà très bas et qu'avec la chaleur, la quantité d'oxygène contenue dans l'eau est très faible ».

Trois tonnes de poissons sont morts dans l’Aisne en raison d’un manque d’oxygène, possiblement lié à un débordement de boues d’épuration. © vladimirnikolic, Adobe Stock