Étrangeté du vivant : cette miniscule créature a survécu aux incendies australiens

Classé sous :mammifère , Australie , incendies

Durant les incendies monstrueux qui ont ravagé l'Australie entre fin 2019 et début 2020, l'île Kangourou a perdu la moitié de sa végétation dans le brasier ainsi que nombreuses espèces animales. Mais l'une d'entre elles semble avoir survécu au désastre. Pour la première fois depuis janvier 2020, des biologistes en expédition sur l'île Kangourou ont observé un phalanger pygmée à queue zébrée (Cercartetus lepidus) alors qu'ils pensaient que l'espèce s'était éteinte dans les flammes. Ce minuscule marsupial, qui mesure environ 10 centimètres, est le plus petit des possum pygmées connus.

Pour les scientifiques, cette rencontre est rassurante. Dans la version australienne du Guardian, l'écologue Pat Hodgens a déclaré : « Sa capture est le premier enregistrement documenté de l'espèce après l'incendie. Le feu a brûlé environ 88 % de l'aire de répartition de cette espèce, nous ne savions donc pas vraiment quel serait l'impact des incendies, mais il est assez évident que la population ait été assez gravement touchée. »

Même avant les incendies, les phalangers pygmées à queue zébrée restent plutôt méconnus. Leur petite taille n'aidant pas à leur observation. Pour les scientifiques, il s'agit maintenant de protéger cette espèce rendue particulièrement vulnérable par la destruction de son habitat. Si les phalangers pygmées à queue zébrée n'ont pas disparu dans les incendies, leur prédateur comme le chat sauvage, pourrait décimer les derniers survivants.

Les phalangers pygmées à queue zébrée sont de minuscules marsupiaux encore méconnus. S'ils ont survécu aux incendies, l'espèce est encore en danger. © Kangaroo Island Land for Wildlife
Un phalanger pygmée à queue zébrée observé sur l'île Kangourou pour la première fois depuis les terribles incendies de l'année dernière. © Kangaroo Island Land for Wildlife
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Feux de forêt : le suicide climatique de l’Australie ?  Des milliers d’habitations réduites en cendres, 28 morts et un nombre inimaginable d’animaux disparus. Depuis le mois de septembre 2019, l’Australie est en proie aux flammes. Une catastrophe environnementale attribuée au réchauffement climatique pour ce pays dont le mix énergétique est centré sur le charbon.