Planète

En bref : Du nouveau sur les courants en Méditerranée

ActualitéClassé sous :Terre , courants marins , océanographies

À partir d'observations satellitaires et faites sur le terrain, des chercheurs du Laboratoire d'océanographie et de biogéochimie (CNRS et Ifremer) remettent en cause le schéma admis jusqu'ici de la circulation des masses d'eau peu profondes dans le bassin oriental de la Méditerranée, c'est-à-dire à l'est de la Sardaigne.

Habituellement, les courants marins de surface étaient décrits comme traversant le bassin dans sa partie centrale.

Les océanographes ont montré que la circulation s'effectue en fait le long des côtes, dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, comme dans le bassin occidental. Ils ont mis aussi en évidence la formation, au sud du bassin, de tourbillons qui peuvent atteindre 200 km de diamètre et se déplacer de plusieurs kilomètres par jour parfois pendant trois ans.

Ces travaux pourraient permettre de mieux comprendre la dispersion des polluants en mer et avoir des applications pour la pêche et la navigation sportive.

Cela vous intéressera aussi