Le chercheur en biologie mène sans arrêt de nouvelles expérimentations afin de faire progresser la science. © Microgen, Fotolia.

Santé

Chercheur en biologie

MétierClassé sous :biologie , recherche biologique

Le chercheur en biologie est celui, qui par ses expérimentations, cherche à faire avancer la science du vivant et à proposer de nouvelles hypothèses de recherches. Alors pars en quête de nouvelles investigations et aide à améliorer nos connaissances du monde vivant.
 

Spécialiste des organismes vivants, le chercheur en biologie mène des recherches dans plusieurs domaines reliés à la biologie comme la santé, l'agriculture, l'environnement, l'énergie... Pour cela il se spécialise sur un domaine (génétique, embryologie, zoologie, botanique...), et détermine son champ d'investigations. Son but est d'explorer de nouvelles voies de recherches afin de formuler des hypothèses, de développer de nouveaux savoirs, et de faire progresser la science.

Le chercheur en biologie peut ainsi participer à la mise au point d'un nouveau médicament, étudier une maladie génétique, étudier l'évolution des écosystèmes en vue de les protéger... Exerçant en laboratoire, le chercheur en biologie doit être à l'aise aussi bien avec l'informatique qu'avec le microscope ou autres instruments de mesures.

Bien qu'autonome dans son travail, il est entouré d'une équipe avec qui il mène ses recherches. Une fois ses expérimentations faites, il analyse et interprète les résultats, qu'il partage sous forme d'articles scientifiques ou lors de colloques internationaux.        

Les principales compétences et qualités à avoir

Le chercheur en biologie peut exercer dans de multiples domaines d'activité. Il doit ainsi posséder plusieurs compétences :

  • maîtriser les outils informatiques et techniques ;
  • avoir de vastes connaissances dans tous les secteurs de la biologie ;
  • savoir analyser et interpréter les résultats d'expériences ;
  • parler anglais couramment ;
  • faire une veille scientifique ;
  • rédiger des articles scientifiques et partager ses découvertes lors de colloques ;
  • être rigoureux, patient et passionné ;
  • faire preuve de curiosité scientifique ;
  • être à la fois autonome et aimer le travail en équipe.
Le chercheur en biologie est un spécialiste du vivant. Il cherche à développer les connaissances scientifiques et à en trouver des applications possibles sur les êtres vivants, que ce soit dans les domaines de la santé, de l’agronomie ou encore de l’environnement. © DragonImages, Fotolia.

Les conditions de travail

Le chercheur en biologie exerce son métier au sein d'un laboratoire, où il réalise de nombreuses recherches et expérimentations. Pour cela, il s'aide de microscopes, d'instruments de mesures, de bases de données... Ses horaires de travail peuvent être assez lourds, et il peut être amené à se déplacer à l'international dans le cadre de colloques ou séminaires scientifiques.

Comment devenir chercheur en biologie ?

Un bac + 8 est souvent demandé pour exercer ce métier. Voici quelques pistes de formations pour y arriver :

  • Licence Pro Biotechnologies végétales et création variétale ;
  • Master en Biologie avec spécialité (biologie cellulaire ou moléculaire, génétique, pharmacologie, biologie végétale ou animale...) ;
  • Ecole d'ingénieurs ;
  • Doctorat.

Le salaire d’un chercheur en biologie

Selon sa formation et son lieu d'exercice, un chercheur en biologie débutant gagne entre 1800 et 2200 euros bruts par mois. Une fois confirmé, et toujours selon son profil et s'il exerce dans le public ou le privé, sa rémunération pourra atteindre les 3200-3500 euros bruts par mois.

Les perspectives d’évolution d’un chercheur en biologie

Le chercheur en biologie peut prétendre à des postes de directeur de recherche, de professeur d'université ou encore ouvrir son propre laboratoire de recherches.

Entreprises qui emploient des chercheurs en biologie

  • Institut de recherche Pierre Fabre ;
  • CNRS ;
  • INSERM ;
  • Institut Pasteur ;
  • INRA.
     

Maman, je suis une sorte de détective de l'organisme vivant. Mon but est de découvrir de nouveaux axes de recherches, d'imaginer de nouvelles hypothèses, trouver de nouvelles voies à explorer... Mon travail peut servir dans l'industrie pharmaceutique, dans l'agroalimentaire, dans l'environnement, dans les biotechnologies.
J'étudie le vivant, qu'il soit humain, végétal ou animal, qu'il s'agisse de bactéries ou de champignons, et réalise des expérimentations diverses afin de faire progresser la science. Je peux ainsi isoler des molécules, faire de la culture de cellules, ou encore les observer  au microscope. Un vrai jeu de pistes où je dois me poser mille et une questions !