N’élaguez jamais vos arbres à la légère ! Éloignez d’abord tout visiteur importun. Prévoyez aussi l’endroit où vous souhaitez que les rameaux tombent, cela également afin d’éviter tout accident.
Cela vous intéressera aussi

Commencez toujours par faire un trait de coupe sous la branche concernée d'environ le quart de son diamètre. Évitez les coupes horizontales et préférez leur donner une légère pente pour que l'eau de pluie glisse dessus, de façon à empêcher l'apparition d'une pourriture. Ce travail terminé, passez un produit cicatrisant sur toutes les tailles. Il existe à ce sujet, pour atteindre les coupes en hauteur, des tubes applicateurs qui se fixent sur une perche.

La taille du lilaslilas peut-elle être sévère ?

Une fleur très originale de lilas. © Samuel Stone, Pixabay, DP

Une fleur très originale de lilas. © Samuel Stone, Pixabay, DP

 Oui, si votre lilas commence à prendre une allure assez enchevêtrée. Pratiquez cette taille après la floraison et surtout pas avant ! Aussitôt le boisbois mort et vieillissant dégagé, reculez de quelques mètres afin de jauger votre arbre et de parachever votre taille, de façon à lui donner une forme harmonieuse. Conservez les branches charpentières les plus saines, ainsi que quelques rameaux jeunes et bien placés.

Quand vaut-il mieux tailler un hibiscus ?

L'hibiscus aux multiples couleurs. © 6920918, Pixabay, DP
 
L'hibiscus aux multiples couleurs. © 6920918, Pixabay, DP

Qu'il soir annuel ou persistant, l'hibiscus doit être taillé en mai. Afin de jouir d'un aspect général bien équilibré, vous avez intérêt à rabattre les tiges principales de cet arbuste d'un tiers, en raccourcissant ensuite ses rameaux latéraux et en ne leur laissant seulement que 2 à 3 bourgeonsbourgeons. Si vous désirez rajeunir un hibiscus, n'hésitez pas à supprimer entièrement ses branches âgées et à rabattre sévèrement celles qui restent. Votre sujet repartira de plus belle, surtout si vous veillez à ce que ses tiges ne se flétrissent pas.