Maison

Sociétés civiles immobilières : SCI, SCPI, comment choisir ?

Question/RéponseClassé sous :Finances , SCI , SCPI
SCI et SCPI ne répondent pas aux mêmes critères et présentent des avantages différents. © Fotolia

Le recours à une société civile est très courant. Quelles différences et quels avantages entre une SCI (société civile immobilière) et une SCPI (société civile de placement immobilier) ?

 La SCI et la SCPI sont toutes les deux des « sociétés civiles immobilières ». Elles sont constituées avec au moins 2 associés qui possèdent alors une portion d’un ou plusieurs immeubles. L’investissement de départ est réparti entre les associés. Pour choisir, il faut d’abord définir son propre profil à partir de ses objectifs.

Vous voulez :

  • Constituer un patrimoine immobilier ? Et gérer vos biens immobiliers tout en optimisant la transmission à vos héritiers : choisissez la SCI.
  • Investir en spéculant sur les tendances ? Et laisser les contraintes de gestion du bien immobilier à un professionnel : choisissez la SCPI.

SCI

La SCI sert à constituer un patrimoine immobilier en choisissant soi-même le contenu.

Vous allez décider du ou des biens qui seront détenus par la société. La SCI est ainsi un outil pour gérer le patrimoine. C’est aussi un moyen de le maintenir dans la famille notamment par un pacte d’associés qui régit les rapports entres associés : par exemple, si l’un veut vendre, il doit d’abord proposer aux autres associés de le racheter avant de proposer ses parts à un tiers. C’est aussi un bon moyen pour prévoir la transmission du patrimoine.

SCPI

La SCPI a une fonction d’outil d’investissement.

L’acquéreur devient propriétaire d’une fraction d’un parc immobilier. Il n’en connaît pas par avance la composition détaillée : il peut s’agir de logements d’habitations, de locaux commerciaux… La gestion est confiée à des spécialistes, sur la recommandation desquels vous achèterez plus ou moins de parts de telle ou telle SCPI. Avantages : tranquillité de gestion, grande sécurité de l’investissement sachant que, faisant appel public à l’épargne, la SCPI est soumise à la surveillance de l’Autorité des marchés financiers (AMF).  

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi