Dans un contexte aussi incertain qu’actuellement, où la hausse du prix de l’énergie est au cœur de tous les sujets, de nombreuses personnes cherchent à diminuer ce poste de dépense et à opter pour le dispositif le moins coûteux. Mais pas toujours évident de savoir quoi chercher et surtout, où chercher ! La rédaction de Futura vous propose un état des lieux complet pour définir avec vous si en matière de chauffage il vaut mieux opter pour le gaz ou l’électrique.

Cela vous intéressera aussi

La question du dispositif de chauffage se pose au moment de la construction d’une maison, lors de la rénovation énergique d’un logement ancien ou bien dans l’objectif de réaliser des économies d’énergie et d’argent.

Où en est le marché ?

Selon les statistiques du développement durable mises en ligne par le ministère de la Transition écologique, l’électricité reste l’énergie la plus consommée dans le secteur résidentiel puisqu’elle représentait 34 % des dépenses en 2021. Juste derrière, on retrouve le gaz avec 29 %.

En 2007, le marché du gaz a été ouvert aux fournisseurs concurrents de l’historique Gaz de France (aujourd’hui Engie), permettant ainsi à chacun de fixer librement les tarifs. Tout comme pour l’électricité, il existe plusieurs modèles de tarification : le prix indexé en fonction des évolutions du marché, le prix fixe qui reste identique pendant le contrat et le prix ajustable qui permet de bénéficier de l’ancienneté du contrat pour faire baisser le tarif de l’abonnement.

Outre l’estimation mensuelle des frais, ce qui importe vraiment c’est le prix du kWh du gaz qui facilite la comparaison entre plusieurs fournisseurs. Actuellement, le prix du kWh de gaz naturel est bloqué par l’État et ce, jusqu’à la fin de l’année. Difficile encore de se prononcer sur une augmentation significative des prix ou un nouveau blocage pour les mois suivants. Le prix du gaz dépend en effet du volume disponible et du contexte géopolitique.

Quelles sont les principales différences entre le chauffage électrique et le chauffage au gaz ?

  • Pour l’installation : le chauffage électrique est plus économique car il demande moins d’interventions (installation et raccordement) que pour le chauffage au gaz. Des offres modulables offrent la possibilité d’ajuster les coûts grâce aux options d’heures pleines et d’heures creuses, ou encore de l’aménagement Tempo. Enfin, l’entretien est facile et le thermostat peut être régulé pour profiter d’une chaleur agréable en intérieur.
  • Néanmoins, au quotidien et selon la surface à chauffer, le gaz s’avère être plus intéressant et plus spécifiquement pour les grandes superficies. Il faudra toutefois tenir compte d’autres frais comme l’abonnement ainsi que les opérations d’entretien. Le confort thermique est garanti et si l’on compare pour une même superficie, on s’aperçoit rapidement que le gaz est moins coûteux. Par exemple pour un appartement de 70 m2, l’électricité représente environ 1.863 € de dépenses tandis que le chauffage au gaz coûterait aux alentours de 1.530 €.
Gaz ou électricité, choisissez l'option la plus adaptée pour le chauffage de votre logement et économisez sur le prix du kilowattheure (kWh). © Max Vakhtbovych, Pexels
Gaz ou électricité, choisissez l'option la plus adaptée pour le chauffage de votre logement et économisez sur le prix du kilowattheure (kWh). © Max Vakhtbovych, Pexels

    Comment trouver la solution la plus appropriée à votre logement ?

    La première chose à faire est d’utiliser un comparateur pour connaître les prix pratiqués et les comparer à vos dépenses actuelles. Vous verrez alors si vos frais aujourd’hui peuvent être réduits grâce à une offre plus intéressante.

    D’autre part, vous pouvez en complément réaliser une estimation du coût du chauffage gaz ou électrique en fonction de la superficie de votre logement et du nombre de personnes y habitant. Ces outils gratuits (qui sont disponibles à titre indicatif seulement) vous permettre de déterminer si vous pouvez payer moins cher chez un autre prestataire que votre fournisseur d’énergie actuel. À partir de ces éléments vous pourrez alors choisir de préserver votre contrat ou de souscrire à une offre plus attractive financièrement.

    Enfin, n’oublions pas que les performances thermiques de votre habitation jouent un rôle essentiel. Si vous constatez des déperditions de chaleur trop importantes (par le biais du toit, des combles ou des ouvertures) le recours à des travaux d’isolement peut se révéler nécessaire. C’est l’isolation de votre logement couplée à un système de chauffage adapté qui vous permettra de dépenser moins d’énergie et d’argent !