L’ossature autoportante est une solution de choix en rénovation, lorsque le plafond d’origine est irrégulier ou fortement dégradé. © filipeisolation.fr
Maison

Plafond autoportant

DéfinitionClassé sous :Bricolage , matériau , Thermique

Le plafond autoportant se réalise à partir d'une ossature de profilés, généralement métalliques, disposés parallèlement et emboîtés à chaque extrémité sur un cadre périphérique. Ce montage de mur à mur fait gagner du temps en évitant le fastidieux travail de fixation des suspentes caractérisant une structure suspendue.

L'ossature autoportante est une solution de choix en rénovation, lorsque le plafond d'origine est irrégulier ou fortement dégradé. Elle convient pour une pièce disposant d'un petit plénum ou, au contraire, dont la hauteur sous plafond demande à être fortement abaissée. Outre une pose plus économique, l'absence de suspentes facilite l'incorporation de l'isolant dans le plénum si l'on veut se protéger contre le bruit venant du dessus et améliorer son confort thermique.

Des portées variables selon la section et la disposition des profilés

Il existe différents types de montants et de rails métalliques utilisables en plafond : M48-35, M70-35, M90-35, M100-50, etc. Le premier nombre indique la hauteur extérieure (en millimètres) du profilé, le second la largeur des ailes.

L'ossature peut se composer de montants simples ou accolés dos à dos. Cela dépend de leur section et de la distance de mur à mur.

Le principe consiste à fixer les rails porteurs sur le mur, le long d’un axe horizontal tracé de niveau, puis à y emboîter les « montants » aux deux extrémités en réglant leur espacement. © M.B. Futura Maison

Les règles d'installation recommandent de liaisonner les montants accolés par une vis à tôle tous les 60 cm, environ. Si leur longueur ne permet pas de couvrir la portée d'un seul tenant, un aboutage est réalisé en décalant les jonctions d'une rangée sur l'autre. Il est nécessaire aussi de solidariser les montants avec les rails périphériques. L'opération peut s'effectuer en les vissant à chaque bout par le dessus ou à l'aide d'une pince à sertir, selon la hauteur de plénum disponible.

Exemples de dimensionnement d’ossature pour plafond autoportant (source Placo®)

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !