De son côté, errant de bars mal famés en bars mal famés, de fusillades en fusillades, Ford Prefect s'ennuie ferme. Il apprend alors que la Terre est de retour ! S'il allait y faire un tour ? © Grandfailure, Adobe Stock
Sciences

H2G2 tome 4, Salut, et encore merci pour le poisson !

So long, and thanks for all the fish
Douglas Adams
LivreClassé sous :science-fiction , H2G2 , Douglas Adams

Dans ce quatrième opus de la trilogie H2G2, « Salut, et encore merci pour le poisson ! », le héros des précédentes sagas est de retour sur une Terre qu'il croyait avoir été détruite ; mais parviendra-t-il à résoudre cet énigmatique message ? Cette nouvelle quête devient le point de départ d'aventures qui, se référant aux précédents ouvrages, seront toutes aussi loufoques les unes que les autres, mais avec un zeste de romantisme en toile de fond ; cette fois-ci, Arthur Dent, à défaut de connaître les voyages intergalactiques, va découvrir les transports amoureux.

Résumé du livre

Douglas Adams - H2G2 tome 4, Salut, et encore merci pour le poisson !

Une nuit pluvieuse, au beau milieu de la campagne anglaise, se pose un discret petit vaisseau spatial. Un voyageur en descend d'un pas incertain. D'un geste de la main, il remercie les propriétaires du véhicule qui redécolle après l'avoir déposé. Trempé sous la pluie, vêtu d'un peignoir crasseux, Arthur Dent est enfin de retour chez lui.

Huit ans se sont écoulés selon ses estimations depuis qu'il a quitté la Terre pour les étoiles. Mais pourquoi avait-il quitté la Terre déjà ? Ah oui ! elle avait été rasée par les Voguons pour laisser place à une voie hyperspatiale. Mais alors... pourquoi est-elle à nouveau là ? D'un haussement d'épaule, il repousse la question. Question bizarreries, Arthur n'est plus à ça près et il n'a qu'une hâte, dormir dans un bon lit bien terrien.

Sur Terre, seulement quelques mois semblent s'être écoulés depuis le départ d'Arthur. Les Voguons, venus raser la Terre, sont apparus et ont disparu tout aussi soudainement, laissant la Planète intacte. L'explication populaire veut que la CIA ait expérimenté une drogue en la faisant passer par l'eau potable des citoyens. Mais cette explication ne répond pas à d'autres questions comme Où sont passés tous les dauphins de la Planète ? ou encore Pourquoi un étrange bocal a été déposé devant la porte de tous les Terriens ?.

Arthur, lui, se pose une autre question, bien plus vitale : Qui est cette femme ? Alors qu'il fait de l'auto-stop pour rentrer chez lui après son périple de plusieurs années, notre homme en peignoir fait la rencontre de la femme la plus intrigante qu'il ait rencontrée de sa vie. Femme en route pour l’hôpital psychiatrique en vue d'un internement à durée indéterminée. Son nom ? Fenny. Son problème ? Elle est persuadée que la Terre est sensée avoir été détruite, chose qui, bien sûr, n'a pas pu arriver, n'est-ce pas ?!

Mythologie

H2G2 possède un univers riche et loufoque, et bien des éléments évoqués dans ces œuvres sont soigneusement décrits bien que n'ayant aucun impact sur le récit. Voici certain des éléments-clefs à retenir de cette série si baroque.

Les Voguons : puissante race extra-terrestre, extrêmement procédurière et particulièrement nocive. Ils incarnent tout ce qui est pénible, désagréable et nuisible. Brutaux, stupides, dépourvus de grâce, ils aiment à se complaire dans une paperasse sans fin ni sens, réciter de longs poèmes mal écrits à leurs victimes et écraser tout ce qui bouge.

Arthur Dent est un homme sans histoire, à la limite du barbant. Entraîné malgré lui dans l'espace par son ami Ford pour échapper à la destruction de la Terre, Arthur va de Charybde en Scylla depuis lors sans vraiment bien comprendre ce qui lui arrive.

Arthur est déposé sur Terre par de serviables aliens. Il rentre enfin à la maison. © Kit8, Adobe Stock

Analyse

L'évolution d'Arthur vers un lâcher-prise salutaire

Arthur Dent est revenu changé de son périple dans l'espace. Il n'est plus le British un peu gauche, constamment perdu et déstabilisé qui tente de comprendre l'inexplicable situation qui l'entoure. Il a compris que le monde n'a aucun sens, et l'Univers aucune logique. En acceptant cette partie inexplicable de l'Univers, il devient à nouveau maître (un peu) des événements. Il comprend qu'en évitant de trop se poser de questions sur l'impossibilité de ce qu'il entreprend, il lui est potentiellement possible de réaliser l'irréalisable. Comme voler, par exemple. Ou survivre huit ans dans l'espace avec juste une serviette de bain et un peignoir. Sa vision du monde s'est agrandie et ses possibilités aussi.

Une analyse de

Illustrateur, rédacteur