Lancé en février 2013, le moteur de recherche Qwant inaugure enfin son application mobile pour Android et iOS. © Qwant

Tech

Qwant : une application Android et iOS pour le moteur de recherche européen

ActualitéClassé sous :Internet , moteur de recherche , Google

Le moteur de recherche Qwant vient de lancer une application mobile pour les smartphones Android et iOS. Elle se compose de trois sections, dont un « coffre-fort » qui sécurise les données personnelles des internautes.

Le moteur de recherche Qwant, garant de la vie privée de ses utilisateurs, propose sa première application mobile, disponible depuis le jeudi 26 janvier 2017 sous Android et iOS. Cette application comporte trois volets bien distincts. En premier lieu, elle embarque bien évidemment son moteur de recherche, lequel se veut 100 % privé, sans cookies, ni tracking ou conservation de l'historique des requêtes.

De son côté, l'outil Liberty se présente comme un « coffre-fort », chiffré, regroupant des données personnelles que l'utilisateur est amené à saisir et à réutiliser (adresses, mots de passe, cartes de paiement, etc.). Il permet par exemple de remplir automatiquement les formulaires de paiement sur les sites marchands. Enfin, l'application comporte un répertoire d'applications à connaître pour tous ceux qui souhaitent maîtriser leurs données et sécuriser leur mobile.

Des versions spéciales pour les enfants et la musique

Lancé en 2013, Qwant se présente comme un outil de recherche proposant différents types de résultats (Web, réseaux sociaux, actualité, etc.) sur une seule et même page. Le moteur de recherche a depuis proposé deux déclinaisons avec une version dédiée aux enfants de 6 à 12 ans et une autre spécialisée dans la musique.

Dans le respect de la vie privée, Qwant promet de ne pas filtrer le contenu d'Internet et de ne pas tracer les internautes qui utilisent son service, le tout garanti sans publicité. L'application Qwant est disponible gratuitement sur Google Play (Android) et l'App Store (iOS).

Pour en savoir plus

Le moteur de recherche Qwant s'offre une grande mise à jour

Article de Marc Zaffagni paru le 16/04/2015

Après deux ans d'existence, le moteur de recherche Qwant a conduit une refonte de son interface, améliorant son ergonomie et introduisant de nouveaux outils de recherche. Voici un aperçu des principales nouveautés.

Téléscopage fortuit ou timing opportun ? Le moteur de recherche Qwant se rappelle à nos bons souvenirs au moment où la Commission européenne vient de mettre officiellement Google en cause pour abus de position dominante. Un peu plus de deux ans après son lancement, Qwant fait peau neuve avec une importante mise à jour de son interface de navigation et de nouveaux outils de recherche. Entre temps, le moteur de recherche français est devenu « européen » avec l'arrivée au capital de l'entreprise du groupe allemand Axel Springer, en juin dernier.

Encore en version bêta, la nouvelle mouture de Qwant introduit un changement significatif avec l'intégration d'un bandeau latéral sur la gauche de la page sur lequel figurent les icônes des différentes catégories : Web, Actualités, Social, Images, Vidéos, Shopping et Boards. La barre d'outils du haut de la page a disparu, ce qui donne une mise en plage plus légère et épurée. La présentation des résultats de recherche se fait toujours sous forme de colonnes, une des spécificités de Qwant. Là encore, l'esthétique a été retouchée pour offrir un affichage aéré et plus immersif.

Les résultats de recherche proposent d'abord une sélection d'images sous forme de bandeau horizontal. L'internaute peut afficher les vidéos correspondantes en cliquant sur le lien idoine. Il peut aussi cliquer sur l'une des catégories pour réduire la recherche. La catégorie « Tous » affiche des résultats provenant du Web, des articles d'actualité, des réseaux sociaux (seulement Twitter pour le moment) et, dans certains cas, une fiche descriptive produite par le Qnowledge Graph qui, à l'instar du Knowledge Graph de Google, puise des informations dans Wikipédia.

L’une des particularités de Qwant est son classement des résultats de recherche en colonnes. Celles-ci sont désormais mieux intégrées et plus claires. © Qwant

Davantage d'outils de filtrage pour les photos et les vidéos

Outre l'esthétique, Qwant a aussi travaillé sur les outils permettant d'affiner une recherche. Par exemple, dans la catégorie Actualités, il est possible de trier les résultats par pertinence ou par date, de l'information la plus récente à la plus ancienne. De plus, Qwant fournit la liste des sources qu'il a utilisées pour l'actualité concernée et l'on peut cliquer sur l'une d'elles pour filtrer par sources. Par défaut, les résultats de recherche et les sources fournissent des contenus en français sauf à taper sa requête dans une autre langue ou à modifier l'idiome dans les réglages. Les images disposent également d'options de filtrage par sources. Idem pour les vidéos qui peuvent aussi être triées par pertinence, nombres de vues ou dates de publication.

En revanche, le moteur ne propose pas d'options plus spécifiques comme le fait Google en permettant de sélectionner les photos par droits d'usage, types, tailles ou de choisir les vidéos selon leur durée ou leur qualité. Qwant est conçu selon les principes techniques du responsive design qui ajuste l'affichage et la navigation quel que soit le terminal utilisé : ordinateur, tablette ou smartphone. Au final, cette mise à jour améliore sensiblement l'ergonomie et confère à Qwant une finition plus aboutie.

Cet aggiornamento sera-t-il suffisant pour l'aider à tirer son épingle du jeu face aux mastodontes que sont Google, Bing ou encore Yahoo ? Même si l'on ne peut rien présager de l'issue de la confrontation entre Google et la Commission européenne, ce bras de fer pourrait contribuer à rebattre les cartes en ouvrant un peu plus d'espace aux acteurs minoritaires. Alors que les internautes sont de plus en plus sensibles aux questions liées au respect de la vie privée et à la manipulation des données numériques, Qwant peut faire la différence en s'appuyant sur ses deux principes clés : ne pas tracer les utilisateurs et ne pas filtrer le contenu d'Internet.