Sciences

Futura-Sciences : six années entre la science et vous !

ActualitéClassé sous :Vie du site , V4 , Anniversaire

Que de chemin parcouru par les scientifiques et les ingénieurs depuis juillet 2001 ! Futura-Sciences s'est fait le témoin de ces évolutions et de ces découvertes. A l'occasion de son sixième anniversaire, offrez-vous un petit flashback. Rien de tel pour mesurer ce que représente cette inlassable quête de la recherche scientifique et technique.

Un coup d'œil dans le rétro de Futura-Sciences (FS pour les intimes) a de quoi donner satisfaction à ses créateurs et à toute son équipe. Mais il faut surtout remercier les internautes, vous, lecteurs qui, depuis maintenant six ans, venez toujours plus nombreux vous abreuver de dossiers ou avaler une gorgée quotidienne d'actualités. Savez-vous que l'on se bouscule à raison de deux personnes par seconde aux portes de FS ? A l'intérieur, 150 « cartes blanches », 600 dossiers et 12 000 actualités vous attendent ! Et à coup sûr, vous les lisez puisque notre forum FSG a reçu plus d'un million de commentaires et de messages souvent passionnés, mobilisant nos modérateurs, qui ne risquent pas de s'ennuyer.

On pourrait aussi remercier scientifiques et ingénieurs, qui nous fournissent une matière inépuisable et sans cesse renouvelée. Voici quelques jalons, parmi les plus spectaculaires. Qu'on nous pardonne de ne pas être exhaustifs !

2007

Bientôt une cape d’invisibilité

Après l'annonce de la possibilité théorique en 2006, les scientifiques du monde entier se sont passionnés pour cette extraordinaire possibilité : réaliser un volume dont l'intérieur serait invisible. Avec les métamatériaux (des structures répétitives à petites échelles), cette spéculation a commencé à devenir réalité dans le domaine de des micro-ondes. Mais la faisabilité d'un tel dispositif dans le domaine visible est désormais démontrée !

L'invisibilité est en vue ! (Courtesy of James Davenport)

Futura-Sciences fait peau neuve

On l'appelle la V4. Futura-Sciences fait sa mue et se pare d’une interface complètement réinventée. Plus d'interactivité, un look rénové, une mise en page plus dynamique facilitent la lecture. Dans les coulisses, tout a changé aussi et quelques nuits blanches ont été nécessaires pour mettre toute cette mécanique en route, en profitant des nombreux ponts du mois de mai...

2006

La spintronique renouvelle l’électronique

Connue depuis longtemps (et déjà mise à profit dans les têtes de lecture des disques durs), cette technique originale et prometteuse revient sur le devant de la scène avec une série d'avancées rapides. Tous les mois, il se passe quelque chose... En gros, il s'agit de profiter d'une propriété magnétique de l'électron, appelée spin, et restée jusque-là inexploitée. Electronique miniaturisée et photonique nous sont promises grâce à elle pour les années à venir.

La première puce spintronique… Crédit : Jon Cox, University of Delaware

Un astéroïde a-t-il percuté la terre il y a 4 000 ans ?

Marie-Agnès Courty, géologue au CNRS, affirme après quinze ans de recherches qu'un astéroïde s'est écrasé à l'époque des premiers Egyptiens quelque part entre l'Antarctique et les îles Kerguelen.

On retrouve en de nombreux endroits du monde cette couche rouge riche en éléments fondus, toujours datée de 4000 ans. Crédit : Marie-Agnès Courty

2005

Huygens plonge sur Titan

Le 14 janvier, le module Huygens pénètre à 22 000 kilomètres à l’heure dans l’atmosphère de Titan. Le 25 décembre 2004, l'engin s'était détaché de la sonde Cassini, en orbite autour de Saturne depuis six mois et partie de la Terre sept ans auparavant. Durant les deux heures de voyage sous son parachute, les six instruments analysent, photographient et transmettent les informations à Cassini qui les renvoie vers la Terre, où on ne le reçoit, distance oblige, que 1 heure et 7 minutes plus tard. Huygens a survécu à son atterrissage et saisit des images qui feront le tour du monde.

La surface de Titan… Crédit : ESA

2004

Un être humain en miniature

Stupéfaction dans la communauté scientifique : Peter Brown, Richard Roberts et Thomas Sutikna publient leurs résultats sur l'étude de squelettes découverts en 2003 sur l'île de Flores, en Indonésie, et dont l'un est complet. Ils n'ont que 18 000 ans et sont typiquement humains, taille mise à part. Maladie ou espèce à part ? La controverse fait rage mais la science finira par accepter l'existence de ces êtres humains minuscules, Homo floresiensis, séparés d'Homo sapiens depuis très longtemps.

La petite dame de Flores, à côté d’un Homme moderne. Crédit : Peter Brown

2003

On connaît l’âge de l’Univers

Depuis le point de Lagrange L2, après deux années de travail, l'observatoire américain WMap (Wilkinson Microwave Anisotropy Probe) offre une nouvelle carte du fond cosmologique. Elle permettra notamment de dater plus précisément l'âge de l'Univers : 13,7 milliards d'années.

La voûte céleste, vue par WMap, ou, si l’on préfère, l’Univers tel qu’il était moins de 400 000 ans après le Big Bang. Crédit : Nasa

La navette Columbia explose en vol

Le 2 février, la navette Columbia se désintègre pendant sa descente dans l’atmosphère. La cause de la catastrophe - une dégradation de la protection thermique par un débris d'isolant arraché du réservoir principal au décollage - sera rapidement évoquée avant d'être démontrée.

2002

Toumaï fait son entrée parmi nos ancêtres

Découvert en 2001, le crâne d’un hominidé vieux de six millions d’années est décrit en détail par Michel Brunet. Baptisé Sahelanthropus tchadensis et surnommé Toumaï (enfant de l'espoir, le nom que l'on donne au Tchad aux enfants nés avant la période de sécheresse), cet ancêtre va susciter une polémique mais finira par s'inscrire au sein du grand arbre des hominidés.

2001

Deep Space 1 survole une comète

Lancée en 1998, la sonde Deep Space 1 est propulsée par un moteur ionique, une première pour l'époque. Le 22 septembre 2001, elle s’approche à 2 000 kilomètres de la comète Borrelly et parvient à prendre trente photos.

Borelly vue de près. Crédit : Nasa