Tech

Parachute

DéfinitionClassé sous :technologie , Invention , parachute
Le parachute doit avoir une voilure dont la dimension est calculée avec précision dans le but de résister au choc de l'ouverture. © Nuno Tavares, CC BY-SA 3.0, Wikimédia Commons

Le parachute est un dispositif avec une voile, dont le but est de ralentir, par frottement fluide, le mouvement vertical descendant d'une personne ou d'un objet, afin qu'il atterrisse sans dommage sur le sol. Un frottement fluide est une force de frottement exercée sur un objet se déplaçant dans un fluide. Plus l'objet se déplace vite, plus la force de frottement fluide qui s'exerce sur lui est importante, jusqu'à ce que soit atteint un régime d'équilibre : la force de frottement compense la force de gravitation. La vitesse de l'objet devient constante.

Invention du parachute

La première ébauche de parachute est signée Léonard de Vinci. En 1783, Louis-Sébastien Lenormand invente ce terme par analogie avec le mot parasol. L'engin qu'il crée est muni d'armatures de bois. Le 22 octobre 1797, André-Jacques Garnerin saute depuis un ballon au-dessus du parc Monceau à Paris, équipé du parachute qu'il a conçu. Il est fait uniquement de voile.

Utilisation du parachute

On distingue deux usages de cette invention : militaire, à compter de 1930, et sportif, avec une voile rectangulaire à compter de 1970. Ceux de type hémisphérique sont conçus pour le largage de masse de troupes militaires aéroportées. Les parachutes dits « ailes » peuvent se diriger et planer comme un parapente.

Le parachute se compose d'un sac-harnais qui contient deux voiles : la voilure principale, située dans la partie basse et pliée par les parachutistes, et la voile de secours, pliée par un personnel qualifié. Ces voiles sont reliées aux élévateurs par des suspentes. En cas de perte de conscience du parachutiste, l'ouverture de la voilure de réserve peut être déclenchée automatiquement.