Santé

Productivité et bien-être au travail grâce aux plantes

Dossier - Bien-être et santé par la nature
DossierClassé sous :médecine , Nature , marche

Plusieurs études mettent en lumière le rôle essentiel que jouent les plantes, les arbres, les fleurs qui nous entourent, et les bienfaits que ces derniers nous procurent.

  
DossiersBien-être et santé par la nature
 

On dit souvent que les Français ont une excellente productivité au travail. Pourquoi ? Et si la réponse nous venait des plantes que l'on trouve dans notre environnement de travail et qui seraient susceptibles d'affecter le bien-être de l'employé ? Les recherches montrent, en effet, que le management pourrait investir avec profit dans la ressource verte.

Pour améliorer la productivité, il semble que la présence de plantes dans l'environnement de travail soit bénéfique. © Cdu445 CC0, Domaine public

La productivité au travail améliorée par la présence de plantes

Dans une étude menée par Bringslimark, Pati l, et Harti g (2008) auprès de 385 employés de bureau norvégiens, on a mesuré le degré de contrôle personnel ressenti au travail (une mesure du sentiment d'autonomie laissée au salarié), la perception du support offert par les collègues et la hiérarchie. Le sentiment personnel de productivité était également mesuré, tout comme l'absentéisme et le niveau de stress ressenti. Une mesure du stress physique était faite en demandant à quel point des variables d'environnement de travail (bruit, chaleur, qualité de l'air...) les avaient affectés dans les quatre précédentes semaines. Enfin, des plantes étaient placées sur le lieu de travail (nombre, emplacement...).

On ne trouvera pas de lien entre plantes et stress. Cependant, la présence des plantes était positivement reliée avec la productivité : l'augmentation de la productivité allait de pair avec l'augmentation du nombre de plantes dans l'environnement de travail. On constatera également que le nombre de plantes présentes était négativement corrélé avec le nombre d'arrêts maladie : « plus de plantes » était donc lié à moins d'arrêts et « moins de plantes » à plus d'arrêts constatés.

Avoir des plantes dans son environnement de travail, ou même simplement avoir une vue sur la nature, permet de mieux apprécier son travail. © Moellerh/Flickr CC by-nc-sa 2.0

On constate donc que la présence de plantes dans l'univers du poste de travail d'employés de bureau améliore la productivité et diminue les arrêts de travail. On notera que cet effet a été observé tant chez les hommes que chez les femmes. Dans cette étude, on tenait compte de la présence ou non de plantes dans le bureau mais la mesure était simplement corrélationnelle, ce qui rendait difficile la mise en évidence de l'impact des plantes. En effet, on peut penser que s'il y a des plantes dans le bureau, c'est que les personnes les ont apportées ou il s'agit d'une volonté de la direction. Or, ces différences, en soi, peuvent déjà expliquer les effets constatés. Aussi des chercheurs ont tenté une approche véritablement expérimentale de l'effet des plantes dans le cadre du travail.

Les bénéfices des plantes vertes au travail

Dans une étude menée par Fjeld (2000) dans un service de radiologie d'un hôpital norvégien, un environnement constitué de nombreuses plantes a été volontairement mis en place. Les plantes vertes étaient placées sur les rebords des fenêtres dans les bureaux ou sur le sol et en hauteur sur les meubles dans la salle de diagnostic radiologique.

Les plantes vertes permettent une diminution de la migraine au travail, de la fatigue, de la toux ou encore de la sensation d'étouffement. © Pink Moose/Flickr CC by-nc-sa 2.0

Deux périodes d'observation ont été mises en place 3 mois durant le printemps une année et 3 mois pendant la même période une autre année. Durant la première période, on n'a placé aucune plante. Pendant ces deux trimestres d'observation, le personnel, composé d'hommes et de femmes, remplissait un questionnaire d'évaluation de santé constitué de trois parties : les problèmes neuropsychologiques (fatigue, nausée, migraine...), les problèmes de nature ORL (toux, sensation de gorge sèche ou irritée...) et les problèmes dermatologiques (irritation, assèchement de la peau...). On a ainsi, avec ce même questionnaire de santé, comparé les résultats sur les deux périodes afin d'apprécier les baisses, les augmentations ou les nonchangements liés à la présence des plantes.

Taux de réduction des symptômes en fonction de la présence des plantes dans l'environnement de travail. © DR

On observe une baisse importante de la fréquence de certains symptômes comme la toux avec la présence des plantes tandis que les plantes n'exercent pas d'effet sur la concentration. Pour le chercheur, ces effets pourraient provenir de la capacité des plantes à capter les contaminants de l'air mais, également, à une meilleure régulation de l'humidité de l'air. Or, on sait que ces facteurs sont fortement impliqués dans les problèmes ORL ou dermatologiques. Cela pourrait expliquer d'ailleurs pourquoi Bringslimark, Pati l et Harti g (2008) ont observé, dans leur étude, moins de congés maladie chez des employés de bureau possédant des plantes dans leur environnement de travail.

On constate donc que la présence des plantes semble avoir des effets bénéfiques sur les petits tracas quotidiens de santé des travailleurs. On notera que ce chercheur a confirmé ces résultats dans une autre étude impliquant, cette fois-ci, uniquement des employés de bureau de l'hôpital et non seulement du personnel soignant. D'autres travaux confirment ces effets sans impliquer la présence de plantes dans l'environnement de travail. Ainsi, voir la nature par la fenêtre peut changer beaucoup de choses. Kaplan et Kaplan (1989) ont montré que des salariés qui pouvaient voir de leur bureau des arbres et des fleurs considéraient leur travail comme moins stressant et plus satisfaisant que des salariés ayant vue sur des constructions urbaines. Ces chercheurs ont également observé que ces salariés avec vue sur la nature présentaient moins de petits tracas de santé et de maux de tête que l'autre groupe. Shin (2007) rapporte également que la vue des arbres de la fenêtre du bureau est associée à plus de satisfaction au travail et moins de stress ressenti, et cela quels que soient l'âge, le sexe ou le type d'emploi occupé. Leather, Pyrgas, Beale et Lawrence (1998) ont également mis en évidence cet « effet fenêtre » et montré que les intentions de quitter un emploi diminuaient lorsqu'on avait vue sur de la verdure, des plantes et des arbres de sa fenêtre de bureau.

Les employés sont moins stressés s'ils bénéficient d'une vue sur des arbres ou des fleurs. © Malyousif, Flickr - Licence Creative Common (by-nc-sa 2.0)

Le bien-être par les plantes

Si votre préoccupation est la productivité et le bien-être physique et mental de vos employés, il conviendrait, plutôt que de mettre la pression, néfaste au final, à la performance, de créer par les plantes un environnement de travail agréable. Il y a de grandes chances, d'ailleurs, que le manager soit perçu plus positivement puisque, dans les travaux de Fjeld (2000), les enquêtes complémentaires auprès des salariés ont montré qu'ils appréciaient plus leur manager lorsque leur bureau possédait des plantes et des fleurs.