Santé

Cellule souche

DéfinitionClassé sous :médecine , cellule , potentiel cellulaire
Les cellules souches embryonnaires ont été découvertes en 1981 chez la souris et en 1998 chez l'Homme. Nous manquons donc encore de beaucoup de recul sur les possibilités réelles d'une utilisation en thérapie cellulaire, d'autant plus que les débats font rage autour de l'utilisation de telles cellules : faut-il créer des embryons uniquement pour la recherche ? © Eugene Russo, Plos One

Une cellule souche est une cellule indifférenciée, capable de s'autorenouveler, de se différencier en d'autres types cellulaires et de proliférer en culture. Les cellules souches sont issues soit de l'embryon, soit du fœtus, soit de tissus adultes avec ou sans transformation, elles peuvent aussi être obtenues par transfert de noyau. Grâce à ces propriétés, elles peuvent servir à régénérer ou recréer des tissus détruits : c'est la thérapie cellulaire.

Potentialité des cellules souches

Toutes les cellules souches ne disposent pas du même potentiel de différenciation. Ainsi, on trouve :

  • des cellules souches unipotentes, en mesure de ne fournir qu'un seul type cellulaire (foie, peau, cerveau etc.), mais capables d'autorégénération, ce qui les distingue des cellules précurseurs ;
  • des cellules souches multipotentes (cellules fœtales et adultes) capables de donner naissance à plusieurs types cellulaires, comme les cellules souches myéloïdes de la moelle osseuse qui sont à l'origine des cellules sanguines (érythrocytes, monocytes, granulocytes...) ;
  • des cellules souches pluripotentes (cellules souches embryonnaires ou cellules souches pluripotentes induites), issues d'un embryon de 5 à 7 jours ou obtenues artificiellement après transformation de cellules adultes, qui peuvent donner naissance à plus de 200 types cellulaires représentatifs de tous les tissus de l'organisme ;
  • des cellules souches totipotentes, cellules issues des premières divisions de l'œuf fécondé (jusqu'au 4e jour), capables de donner naissance à tous les types de cellules de l'organisme et les seules à permettre le développement complet d'un individu.

Rôle des cellules souches

Les cellules souches ont différentes fonctions dans les organismes.

À l'état fœtal ou dans les premières phases du développement embryonnaire, elles se multiplient pour générer peu à peu toutes les cellules du corps, qu'elles soient différenciées ou non.

Dans les tissus adultes, les cellules souches sont beaucoup plus rares et regroupées dans des régions particulières des organes. Elles contribuent au renouvellement naturel des tissus (un globule rouge vit en moyenne 120 jours et doit être remplacé, par exemple) ou à leur réparation en cas de lésion. Cependant, tous les organes n'en sont pas pourvus, comme le cœur et le pancréas.

Utilisation des cellules souches en médecine : la thérapie cellulaire

Du fait de leurs propriétés d'autorenouvellement et de régénération tissulaire, les scientifiques tentent d'exploiter les cellules souches pour des applications médicales et de développer des thérapies cellulaires.

Les cellules souches fœtales et embryonnaires, aux propriétés les plus intéressantes, sont délicates à utiliser, pour des raisons éthiques, même si elles sont utilisées pour des essais cliniques. Les cellules souches pluripotentes induites (Nobel de physique 2012), découvertes en 2006 chez la souris, s'avèrent plus risquées à l'utilisation, pour le risque plus important de provoquer des tumeurs. Les cellules souches multipotentes ont quant à elles un champ d'action plus limité.

Cela vous intéressera aussi