L’Afrique sub-saharienne paie un lourd tribut à la maladie Sida. Près de deux millions d’enfants dans le monde vivraient avec le VIH. © tpsdave, Pixabay

Santé

Sidaction : 10 infos méconnues et importantes sur le Sida

ActualitéClassé sous :médecine , VIH , SIDA

Par Marie-Céline Jacquier, Futura

Le Sidaction 2017 se déroule les 24, 25 et 26 mars. Cette campagne d'appel aux dons est l'occasion de rappeler qu'encore 150.000 personnes sont touchées par le VIH en France, où chaque année 6.000 patients apprennent leur séropositivité. Le combat se poursuit avec la recherche d'un vaccin notamment. Mais dans le monde ce sont des millions de personnes qui sont concernées, adultes et enfants, notamment en Afrique subsaharienne. Voici 10 informations importantes et parfois méconnues sur la situation du Sida dans le monde.

Article paru le 1er décembre 2016

Le Sida est dû au virus VIH qui infecte de cellules du système immunitaire, entraînant l'immunodéficience acquise. Dans un contexte où le système immunitaire est affaibli, des pathologies et des infections opportunistes se développent et compromettent la survie du patient.

Voici dix informations importantes et parfois peu connues sur cette maladie encore trop dévastatrice dans le monde.

Le VIH dans le monde

En 2015, 36 millions de personnes étaient porteuses du VIH dans le monde, dont 2 millions d'enfants et 2 millions de nouvelles infections, d'après l'OMS. 18 millions de personnes prennent un traitement avec des antirétroviraux. Les enfants peuvent être contaminés par leur mère, pendant la grossesse, à la naissance ou pendant l'allaitement.

Le VIH en France

En France en 2010, 150.000 personnes vivaient avec le VIH, dont 30.000 qui ignoraient leur statut, d'après l'Inserm.

Nombre de morts dans le monde

36 millions de personnes sont mortes dans le monde depuis le début de l'épidémie de Sida, dont un million en 2015.

Mortalité en France

En France, d'après le bulletin épidémiologique hebdomadaire du 29 novembre 2016, en 2010, 652 personnes séropositives sont décédées : 34,8 % d'hétérosexuels français, 29 % d'utilisateurs de drogues, 26,5 % d'hommes ayant des relations avec des hommes et 9,7 % d'hétérosexuels étrangers. Les causes des décès variaient en fonction des groupes : le Sida était la cause principale du décès chez 42,9 % des hétérosexuels étrangers et 32,9 % des hommes ayant des relations avec des hommes. Les décès dus à des atteintes hépatiques étaient particulièrement élevés chez les utilisateurs de drogues en intraveineuse (24,3 %) contre 4,8 % à 6,9 % pour les autres. Les décès par cancer étaient plus fréquents chez les hétérosexuels français (29,5 %).

Le VIH s'attaque aux lymphocytes T CD4+. © NIH, Wikimedia Commons, DP

Le cas de l'Afrique subsaharienne

La plupart des cas de Sida sont enregistrés en Afrique subsaharienne, où 25 millions de personnes vivent avec le VIH.

Un pays très touché par le Sida : le Swaziland

Au Swaziland, 26 % des adultes étaient concernés par le VIH en 2012. Sur 120.000 enfants orphelins, 78.000 l'étaient à cause du Sida.

Les symptômes

Dans les semaines qui suivent l'infection par le VIH, le patient développe des symptômes proches d'un syndrome grippal, puis il peut rester des années sans symptôme apparent (phase asymptomatique).

VIH-1 et VIH-2

Il existe deux souches de virus VIH : VIH-1 et VIH-2. Le VIH-1 est le premier virus documenté.  VIH-2 a été découvert en 1986, il est moins virulent que le VIH-1 et est surtout fréquent en Afrique occidentale.

Les co-infections

Le VIH est souvent présent en co-infection avec d'autres virus comme les hépatites B et C. La co-infection VIH-tuberculose est un problème majeur de santé publique en Afrique, où le VIH serait lié à l'augmentation des cas de tuberculose ces dix dernières années. D'après l'OMS, la tuberculose est responsable de 13 % environ des décès par Sida dans le monde.

Patient zéro

Gaëtan Dugas, un steward québécois soupçonné d'être le « patient zéro » en Amérique du nord a été injustement accusé d'être l'homme à l'origine de l'épidémie de Sida dans cette partie du monde. Un article paru dans Nature en 2016 l'innocente définitivement. L'épidémie de VIH-1 aux États-Unis aurait émergé d'une épidémie préexistante aux Caraïbes.

Interview 1/5 : comment se définit une pandémie ?  Avec le développement considérable du transport aérien, on pourrait penser que le risque de contamination planétaire par une maladie est élevé. Nous avons rencontré Jean-François Saluzzo, virologiste auprès de l’OMS, qui nous explique le phénomène de la pandémie. 

À voir aussi :