En France, le VIH-2 est moins fréquent que le VIH-1. © lordn, Fotolia

Santé

VIH-2

DéfinitionClassé sous :médecine , VIH-2 , VIH-1

Le VIH-2 est l'un des deux types de virus du VIH (virus de l'immunodéficience humaine) avec le VIH-1. Tout comme ce dernier, le VIH-2 se transmet par voie sexuelle, sanguine ou materno-fœtale. Son matériel génétique est composé d'ARN simple brin contenant les gènes gagpol et env. Le virus infecte des lymphocytes T CD4. Une fois entré dans la cellule, l'ARN viral est rétrotranscrit en ADN qui peut s'insérer dans le génome de la cellule. L'ADN du provirus est alors transcrit en ARN. Ceux-ci sont traduits en protéines et de nouvelles particules virales se forment et s'échappent de la cellule par bourgeonnement au niveau de la membrane plasmique.

Le dépistage du Sida se fait grâce aux tests Elisa et Western blot.

Différences entre les virus VIH-1 et VIH-2

En France, d'après l'Inserm, c'est le VIH-1 qui est très majoritairement présent (98 %), le VIH-2 se trouvant plus en Afrique de l'Ouest. Le virus VIH-2 serait moins transmissible que le premier. Par exemple, la transmission materno-fœtale du VIH-2 est de l'ordre de 3 %, soit à peu près dix fois moins fréquente que celle du VIH-1. Le VIH-2 a été découvert en 1986, trois ans après le VIH. Il existe sept sous-types de virus VIH-2. VIH-1 et VIH-2 sont homologues à 42 %.

Le VIH-2 conduit lui aussi à la maladie Sida (syndrome de l'immunodéficience acquise) mais généralement plus lentement qu'avec le VIH-1. Les traitements antirétroviraux contre le VIH ont souvent été créés pour cibler le VIH-1 mais beaucoup sont aussi efficaces contre le VIH-2 (AZT...).

Cela vous intéressera aussi

Interview 1/5 : comment se définit une pandémie ?  Avec le développement considérable du transport aérien, on pourrait penser que le risque de contamination planétaire par une maladie est élevé. Nous avons rencontré Jean-François Saluzzo, virologiste auprès de l’OMS, qui nous explique le phénomène de la pandémie.