Fleurs de mimosa. © FarOutFlora, Flickr CC by nc-nd 2.0

Planète

Mimosa

DéfinitionClassé sous :botanique , légumineuse , arbuste

Le mimosa est un petit arbuste gracieux, dont la hauteur oscille entre 8 et 12 m.

Acacia dealbata. © Mr. Clemanti, by sa 2.0

Appellations 

Le mimosa (Acacia dealbata) est une légumineuse qui fait partie de la famille des mimosacées. On lui a donné aussi les noms de « mimosa argenté » et de « mimosa blanchissant ». 

Description botanique du mimosa

Cet arbuste est assez élancé et bien ramifié. Il rejette des rameaux depuis sa souche. Son écorce, de couleur gris-vert clair, brunit avec l'âge. Ses feuilles, persistantes, mesurent entre 8 et 12 cm et sont composées et bipennées, avec 14 à 24 divisions primaires comprenant 30 à 50 paires de folioles longues de 2 mm environ, qui se replient durant la nuit. Il s'agit d'une espèce hermaphrodite, avec de petites fleurs aux étamines jaune vif groupées en glomérules. Très odorantes, ces fleurs s'épanouissent de décembre à mars. Ses fruits sont des gousses aplaties de 5 à 8 cm de longueur, glauques et réunies en chapelets, avec une tendance à brunir à maturité.

Le mimosa, arbuste de la famille des mimosacées. © Paul Appleton, nc sa 2.0

Origines 

Cette espèce pousse à l'état naturel en Australie et en Tasmanie. C'est un botaniste, Nicolas Baudin, qui en ramena quelques pieds au début des années 1800, afin de les offrir à l'impératrice Joséphine, qui les planta dans son jardin de Malmaison, près de Paris. Sous le Second Empire, cet arbuste décoratif se développa surtout sur la Côte d'Azur. Actuellement, on en trouve essentiellement dans cette région, mais également en Bretagne.

Exigences culturales du mimosa

Cette espèce aime la chaleur, au moins 3 heures de soleil par jour, et un sol bien drainé, c'est-à-dire sans eau stagnante. Elle préfère les sols sablonneux et craint les terres riches en calcaire.

Utilisation 

Le mimosa est essentiellement un arbuste ornemental offrant de magnifiques bouquets à une époque où les fleurs sont rares.

Auteur : Michel Caron