Les étamines constituent les organes reproducteurs mâles des plantes. © 51863, Pixabay, DP

Planète

Étamine

DéfinitionClassé sous :botanique , étamine , organe reproducteur mâle
 

Les étamines sont les organes reproducteurs mâles des plantes en fleur. Elles forment un cercle dans les pétales et généralement autour du pistil qui constitue, lui, l'organe reproducteur femelle des fleurs. Ces dernières sont, pour la plupart, hermaphrodites.

Étamines des plantes : l'anthère, là où se forme le pollen

Les étamines existent aussi bien chez les plantes gymnospermes que chez les plantes angiospermes. Dans ce dernier cas, leur morphologie est particulière : lamellaire (étamine noyée dans une feuille) ou filamenteuse. Et le nombre des étamines est également très variable : il peut aller d'une seule à plusieurs dizaines. L'ensemble de ces étamines est toujours appelé « androcée ».

Une étamine se compose généralement d'un filet (qui se présente souvent sous la forme d'une tige fine plus ou moins longue) dans le prolongement duquel on trouve une anthère. L'anthère en est la partie essentielle, la partie fertile, celle qui contient les sacs polliniques dans lesquels est formé le pollen ou la poussière fécondante. D'ailleurs, lorsque l'anthère est absente ou incomplète, l'étamine est qualifiée d'abortive.

Détail de l’anatomie d’une fleur. © Fraf, Wikipédia, GFDL

Cuisine : l'étamine, un tissu utilisé pour le fromage

Le terme « étamine » est également employé dans le milieu du textile. Il s'agit d'un tissu utilisé pour des opérations de filtration, de tamisage ou encore d'égouttage. Ainsi, dans les cuisines ou les laiteries, on emploie un tissu en étamine pour égoutter le lait caillé au cours du processus d'élaboration du fromage.

L'étamine, une étoffe légère et souple, sert aussi à la fabrication de vêtements, de rideaux ou de drapeaux.