Genévrier commun. © Ian Cunliffe, CC by sa

Planète

Genévrier commun

DéfinitionClassé sous :botanique , arbre , arbre fruitier

Le genévrier commun est un arbuste mesurant entre 4 et 8 m de hauteur, pour 3 à 5 m d'écartement. Il s'agit d'un conifère peu exigeant et qui se développe un peu partout.

Juniperus communis. © KA, CC by sa 2.0

Appellations

Le genévrier commun (Juniperus communis) appartient à la famille des cupressacées.

Description botanique du genévrier

Cette espèce jouit d'un port plutôt érigé. Les sujets mâles ont en général un port moins dense, des rameaux plus souples et plus échevelés. Son écorce se desquame en longues bandelettes. Son feuillage, de couleur vert-bleu, est persistant et épineux. Ses feuilles, qui sont en fait des épines, présentent une bande vert clair longitudinale sur leur face interne. Elles répandent une agréable odeur balsamique. Il s'agit d'une espèce dioïque, avec des fleurs femelles très petites, de couleur verdâtre, s'épanouissant en mars-avril à l'aisselle des feuilles et des fleurs mâles jaunâtres. Ses fruits sont des baies sphériques de 4 à 8 mm de diamètre, bleu-noir à maturité et qui restent sur l'arbre, en mettant deux années à mûrir.

Baies de genévrier. © aspidoscelis, Flickr by nc-nd 2.0

Origines

Le genévrier commun était connu et utilisé dès l'Antiquité gréco-romaine. Il pousse dans toute l'Europe, en Asie et en Amérique du Nord. Une légende prétend que celui qui croquera chaque jour une baie de genévrier sera épargné par la maladie !

Exigences culturales du genévrier

Cet arbuste est très rustique et résiste bien au froid. Il prospère surtout dans les sols argilocalcaires, mais aussi parfois dans des terres plus acides. Il adore pousser sur les coteaux bien ensoleillés, mais aussi dans les sous-bois clairs. Il résiste à la sécheresse.

Utilisation

Le bois du genévrier, blanc jaunâtre, est compact et durable. Ses baies sont utilisées en cuisine pour leur consistance agréable, leur goût sucré et leur arôme résineux. On les emploie également pour préparer une liqueur, essentiellement développée dans les Flandres, le genièvre. On s'en sert également en parfumerie et à des fins médicinales.

Auteur : Michel Caron

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.