Le charme commun. © Liné1, GNU Free Documentation License, version 1.2

Planète

Charme commun

DéfinitionClassé sous :botanique , charme , arbre

Le charme commun est un arbre de forêt, fréquent dans les taillis car il accepte la demi-ombre. Il apprécie le voisinage des chênes. Cette espèce, d'une hauteur de 15 à 20 mètres et de croissance lente, peut vivre longtemps, jusqu'à 150 ans. Une phrase ancienne permet de ne pas le confondre avec le hêtre : « Le charme d'Adam, c'est d'être à poil », que l'on peut traduire par :  le charme a des feuilles dentées alors que le hêtre a des feuilles poilues !

Charme commun (Carpinus betulus). © Botarus, domaine public

Appellations

Le charme commun (Carpinus betulus), de la famille des Bétulacées, est connu également sous le nom de « faux bouleau ».

Description botanique

Le tronc et les plus grosses branches de cette espèce sont parcourus de cannelures hélicoïdales. Son écorce présente des taches blanches. Ses feuilles caduques, d'une dizaine de centimètres, sont alternes, distiques, deux fois dentées, glabres et à nervures marquées.

Ses fleurs sont regroupées en inflorescences, en forme de chatons pendants. Ses fleurs mâles et femelles se trouvent sur des chatons distincts, mais les deux sexes sont présents sur chaque plante, le charme étant une espèce monoïque. Les fleurs mâles sont réduites aux étamines au nombre de 10 à 20. Les fleurs femelles ont un pistil constitué d'un ovaire à deux loges surmontées de deux stigmates et sont munies d'un calice. Les fruits de cet arbre sont des akènes ligneux, attachés à une bractée en forme de feuille.

Fleurs du charme commun. © Kenraiz, Krzysztof Ziarnek, GNU Free Documentation License, version 1.2

Origines

Le charme commun provient des régions tempérées de l'hémisphère nord, principalement d'Extrême-Orient et en particulier de Chine.

Exigences culturales

Cette espèce se plaît dans les sols sablo-argileux, aime la chaleur, mais prospère aussi bien en sol frais et même humide qu'en terrain sec. Bien que résistante au froid et au gel, elle ne se développe que rarement en montagne.

Utilisation

Le bois de charme est excellent pour le chauffage et l'on en fait des établis, des piquets, des traverses de chemin de fer, des panneaux agglomérés et des manches d'outils.

Auteur : Michel Caron