Des éléphants viennent sentir et toucher le corps d'une matriarche, morte, de cause naturelle, quelques semaines plus tôt. © National Geographic

Planète

Des éléphants pleurent leurs morts : des images saisissantes

ActualitéClassé sous :zoologie , éthologie , comportement animal

Le 12 août, nous célébrons la journée mondiale de l'éléphant. L'occasion de s'intéresser un peu plus à ce pachyderme fascinant, qui est menacé à cause des commerces d'ivoire. Les éléphants vivent en communauté et ont développé des comportements qui parfois nous interrogent. Ainsi, en septembre 2016, nous avions découvert des images rares prises par une caméra : des éléphants défilant devant le cadavre d'une femelle. D'après la zoologiste qui a filmé la scène, ce comportement n'est pas habituel et elle ne pouvait pas en donner d'explication précise.

Article de Jean-Luc Goudet paru le 3 septembre 2016

Ils s'approchent du reste du corps qu'ont laissé les charognards et l'explorent de leur trompe, voire de leurs pattes. Un troupeau d'éléphants défile ainsi, chacun s'arrêtant quelques secondes, ou plus. Le cadavre est celui d'une éléphante de 45 ans, une matriarche de la réserve nationale de Samburu, au nord du Kenya, morte deux ou trois semaines plus tôt (en 2013). Shifra Goldenberg, doctorante à la Colorado State University, spécialiste des pachydermes, avait suivi cette femelle, surnommée la reine Victoria.

Retournée sur les lieux, la jeune chercheuse a eu la chance de filmer ces images très rares, montrant trois groupes distincts d'éléphants venir autour de la reine Victoria. Dans le commentaire de la vidéo, publiée par National Geographic, elle explique que l'attitude et le comportement des animaux qui s'attardent près du corps ne sont pas du tout habituels.

Des éléphants viennent sentir et toucher le corps d'une matriarche, morte, de cause naturelle, quelques semaines plus tôt. © National Geographic

Des éléphants en deuil ? En fait, on l'ignore

« Les animaux ont l'air stressé » commente Shifra Goldenberg. Comment interpréter cette scène ? Bien sûr, on pense à une sorte de deuil ou au moins à de la tristesse, mais il y a de l'anthropomorphisme dans cette analyse. La scientifique s'en garde bien, rappelant que l'on ne sait pas ce que les animaux ont dans la tête durant ce moment. Le fait que les trois groupes n'étaient pas liés à celui de la matriarche pose question.

Mais les pachydermes sont connus pour former des groupes très soudés, avec de nombreuses interactions sociales. D'autres mammifères, chimpanzés et dauphins notamment, manifestent de l'empathie pour leurs proches. Jane Goodall, dans les années 1960, fut la première à observer précisément de l'entraide entre des chimpanzés, des animaux valides venant apporter de la nourriture à des malades (la tribu avait subi une épidémie de poliomyélite). Mais leur comportement face à la mort reste mystérieux.

Cela vous intéressera aussi

Un éléphant d'Asie résout un problème  Un éléphant d'Asie du parc zoologique de Washington est l'auteur d'un comportement d'insight. Il a un problème à résoudre (nourriture inaccessible) et soudainement, il trouve la solution (un cube pour aller chercher cette nourriture). © Plos One