Ce qui permet de facilement différencier éléphant d’Afrique (ici en photo) et éléphant d’Asie, c’est la taille des oreilles, plus importantes pour les premiers. © kolibri5, Pixabay, CC0 Public Domain

Planète

Éléphant d’Afrique, éléphant d’Asie : quelles sont les différences ?

Question/RéponseClassé sous :éléphant , éléphant d'Afrique , éléphant d'asie

Quand on pense éléphant, on pense d'abord Afrique. Mais il existe également des éléphants qui vivent en Asie. Éléphants d'Afrique et éléphants d'Asie appartiennent à des espèces différentes.

Rappelons avant tout qu'on rencontre en Afrique, deux espèces d’éléphants réparties sur 37 pays subsahariens : l'éléphant de la savane — le plus connu — et celui de la forêt. En Asie, on rencontre trois sous-espèces d'éléphant qui vivent dans seulement 13 pays : l'éléphant de Sumatra, celui du Sri Lanka et l'éléphant de Bornéo.

L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) qualifiait, en 2016, les éléphants d’Afrique de vulnérables. Quant aux éléphants d’Asie, ils sont classés en « danger ». L'éléphant de Sumatra d'ailleurs, est proche de l'extinction.

Éléphants d’Afrique et éléphants d’Asie (ici en photo) sont des espèces différentes. Ils ne peuvent pas se reproduire entre eux. D’ailleurs, l’éléphant d’Afrique compte 20 vertèbres alors que l’éléphant d’Asie en a 21 ! © kirahoffmann, Pixabay, CC0 Public Domain

De réelles différences physiques entre les espèces d'éléphants

Mais ce qui différencie surtout les éléphants d'Afrique des éléphants d'Asie, c'est leur physique. Si le gabarit des deux en impose, celui de l'éléphant d'Afrique est impressionnant. Il peut atteindre les sept tonnes — contre cinq tonnes maximum pour l'éléphant d'Asie —, ce qui fait de lui l'animal terrestre le plus grand du monde.

L'éléphant d'Afrique présente aussi des oreilles bien plus grandes que son cousin. Pourquoi de si grandes oreilles (sillonnées de veines) ? Parce qu'elles servent à l'éléphant à rafraîchir son sang. Comme il fait plus chaud en Afrique qu'en Asie, l'éléphant d'Afrique a conservé — ou développé — des oreilles plus importantes.

En y regardant d'un peu plus près, on peut encore remarquer d'autres grandes différences physiques :

  • deux protubérances à l'extrémité de la trompe pour l'éléphant d'Afrique et une seule pour l'éléphant d'Asie ;
  • un dos creusé pour l'éléphant d'Afrique et un dos arrondi pour l'éléphant d'Asie ;
  • une bosse sur la tête pour l'éléphant d'Afrique et deux pour l'éléphant d'Asie ;
  • l'éléphant d'Afrique a toujours des défenses, en Asie, seuls certains mâles en ont ;
  • 4 ou 5 orteils sur les pattes avant et 3 sur les pattes arrière pour l'éléphant d'Afrique contre 5 doigts à l'avant et 5 à l'arrière pour l'éléphant d'Asie ;
  • plus de poils pour l'éléphant d'Asie.

Intelligence animale : l'éléphant aurait conscience de son corps  Un éléphant d'Asie a réussi brillamment un test d'intelligence auquel échoue un enfant de deux ans : on ne peut pas tirer un tapis si on est dessus. Réalisée par l'association Think Elephants International, l'expérience montre que l'éléphant a conscience de son propre corps, comme le montre également le test du miroir. Une capacité rare dans le monde animal.