Maison

Les bassins de jardin en béton

Dossier - Construire un bassin de jardin
DossierClassé sous :Maison , Bassin de jardin , bassin

-

Un dossier complet pour tout savoir avant de construire un bassin de jardin : exposition, forme, dimensions, matériel à avoir, entretien...

  
DossiersConstruire un bassin de jardin
 

Le bassin de jardin peut être réalisé en béton. Le béton se prête à des constructions de toutes formes et dimensions, hors-sol ou enterrées. C'est parfois la solution la mieux adaptée à la réalisation d'un bassin géométrique ou d'une architecture très élaborée. 

Les bassins de jardin en béton. © Kwangmoo - Fotolia
Même pour un bassin de dimensions modestes, le coffrage réversible relève d’un assemblage savant de planches et de tasseaux. Le radier et les parois sont coulés en même temps, ce qui réclame une bonne organisation et une certaine vitesse d’exécution. Le béton est ensuite laissé à sécher en l’arrosant de temps en temps (modérément) pour éviter un éventuel fissurage. © qualiexperts.f

Bassin en béton : blocs à brancher, béton armé ou gunitage

Un bassin maçonné dans les règles de l'art est extrêmement résistant et durable. Mais les paliers sont complexes à réaliser et des fissures peuvent apparaître au fil des ans, provoquées par les mouvements du terrain. Il est vivement recommandé d'effectuer ce travail, long et souvent fastidieux, par temps sec (et doux de préférence). Trois méthodes possibles : l'utilisation de blocs à bancher, le béton armé/coulé dans des coffrages réversibles et le gunitage. Si la première est à la portée des bricoleurs expérimentés, les deux autres exigent des compétences professionnelles. Et la facture peut grimper assez vite, ne serait-ce qu'à cause des moyens nécessaires.

L’étanchéité du bassin de jardin

L'étanchéité est à soigner tout particulièrement. Elle débute par l'hydrofugation du béton et s'achève en général par une enduction de stratifié polyester : un must ! Ce procédé, qui connaît des variantes, combine différents produits (résine, mat de verre, gel-coat...) appliqués en couches successives. Il est de ce fait onéreux et ses conditions de mise en œuvre, climatiques et techniques, sont encore plus contraignantes que pour le maçonnage. 

Alternative plus abordable et simple d'emploi : l'application d'un liquide imperméabilisant à base de résine polyuréthane. Après polymérisation, on obtient une membrane élastomère parfaitement étanche. Résistante à l'abrasion, aux chocs, aux variations climatiques (+ 50 à + 90 °C), aux UV... ses propriétés mécaniques sont remarquables, sans toutefois prétendre à la même longévité que le stratifié. Dans tous les cas, pour la faune et la flore aquatiques, il faut veiller à utiliser des produits de qualité alimentaire, conformes à la directive européenne 98/83/CE.

La stratitification du bassin de jardin avec de la résine impose le port d’un masque à cartouches, de gants en caoutchouc et de vieux vêtements : le mélange colle terriblement, brûle la peau et ses émanations sont nocives. Une fois sec, il n’y a plus de problème. Bassin de Lolosoph © passionbassin.com

La résine se prépare en la mélangeant avec 2 à 3 % de catalyseur. Elle s'applique idéalement à une température comprise entre 15 et 25 °C. Plus il fait chaud, plus elle prend vite. Pour éviter les pertes, le mélange est préparé en petites quantités. 

Après application d'un primaire d'accrochage, le mat de verre est posé en morceaux permettant de bien épouser les formes du bassin. Chaque morceau est enduit de résine soigneusement étalée au rouleau débulleur. Pour obtenir un revêtement continu et homogène, trois couches de mat de verre sont nécessaires. 

La résine polyester en elle-même n'est pas vraiment imperméable. Pour obtenir l'étanchéité voulue, un gel-coat de qualité alimentaire est finalement appliqué (en 2 ou, mieux, 3 couches).